Le premier coup fourré de Michel avec l’OM ?

Le premier coup fourré de Michel avec l’OM ?

Photo Icon Sport

Avant le match d’Europa League face au Slovan Liberec, Michel s’est dit surpris par la mentalité de ses joueurs. Mais l’entraîneur de Marseille ne cherchait-il pas à se protéger ?

« Les joueurs veulent jouer certains matchs et pas d'autres. On m’a dit que c’est une habitude en France de choisir les matchs », a dénoncé Michel mercredi en conférence de presse. Une manière de tacler ses hommes alors que l’Olympique de Marseille n’est pas au mieux après sa défaite à domicile contre Angers dimanche (1-2). D’ailleurs, pour Eric Di Meco, cette sortie pourrait cacher une stratégie visant à se protéger d’éventuelles critiques.

« On est tous d’accord sur la mentalité des joueurs français, on est les premiers à la critiquer. Au bout de trois semaines, Michel fait déjà une généralité. Ça fait trois semaines qu’il entraîne l’OM et voilà qu’il connaît déjà tous les joueurs français. J’ai l’impression, dans cette histoire, qu’il est en train d’ouvrir le parapluie, a accusé le consultant de RMC. On a tous choisi nos matchs à un moment ou un autre. S’il le dit dans six mois, je peux l’écouter, mais là il cherche des excuses. Michel arrive au bout de deux matchs, il ne connaît pas à ce moment la condition physique de ses joueurs. Certains sont peut-être épuisés. Je pense avoir joué avec des grands joueurs et j’en ai vu certains parler de leurs soucis au coach. » A croire que Michel est aussi doué en communication que son prédécesseur Marcelo Biela.

Share