Lancer Boutobba, c’était chaud avoue Bielsa

Lancer Boutobba, c’était chaud avoue Bielsa

Photo Icon Sport

Troisième défaite de rang pour l’OM chez un gros bras du championnat en déplacement. Un enchainement qui fait mal après les revers subis à Paris et contre Lyon, et qui montre quelque peu les limites jusque-là constatées dans les gros matchs pour la formation de Marcelo Bielsa. Les Provençaux ont semblé moins en jambes, même si l’entraineur argentin a tenté d’insuffler un peu de sang neuf, notamment avec l’entrée en jeu du très jeune Bilal Boutobba, qui du haut de ses 16 ans et de son maillot trop grand, n’a pas vraiment pesé sur la fin de match. El Loco est toutefois revenu sur les débuts du plus jeune joueur à jouer en L1 dans l’histoire de l’OM, expliquant ce qu’il avait voulu obtenir, tout en reconnaissant que c’était un pari très risqué. 

« C'est un joueur qui a des capacités pour déséquilibrer l'adversaire par des actions individuelles. C'est pour cela que j'ai pris la décision de le faire entrer. Sincèrement, je comprends que ce soit une décision dure puisque c'est un joueur très jeune et que le match était compliqué quand il est rentré. J'ai pris cette décision parce que j'ai pensé que l'on avait besoin d'actions individuelles puisque nous n'y arrivions pas collectivement. Mon idée a été de placer Michy et Payet derrière Gignac et j'ai fait rentrer Boutobba pour qu'il joue côté droit. Les attentes étaient plus placées sur le trio central Gignac, Michy et Payet plutôt que de mettre trop de pression sur Bilal Boutobba », a prévenu Marcelo Bielsa, pas vraiment du genre à attendre une fin de match plus « facile » pour faire entrer un joueur quand il en a le besoin. 

Share