La prochaine fois, Payet insultera dans le vestiaire

La prochaine fois, Payet insultera dans le vestiaire

Photo Icon Sport

Initialement suspendu deux matchs par la LFP après ses propos insultants envers les arbitres de Marseille-Lyon (0-0, le 15 mars), Dimitri Payet a vu sa sanction réduite à une seule rencontre grâce à l’avis du CNOSF. Une décision logique pour le milieu de l’OM que l’on ne verra plus lancer des insultes devant les caméras, et qui pourra affronter Lorient vendredi (20h30).

« Un soulagement, oui, et une justice, surtout, a confié l’international français à Sport Confidentiel. Comme je l'ai dit, ce ne sont pas les officiels que je visais, c'était surtout de la frustration. Donc oui, je suis très content de pouvoir jouer ce week-end. Surpris par l’ampleur de la polémique ? Oui mais quand ça touche Paris et Marseille, on sait aussi que cela fait tout de suite le buzz. Cela sert de leçon. Si cela doit arriver encore une fois, j'attendrai d'être au vestiaire pour exprimer ma colère », a-t-il plaisanté, conscient que l’OM ne peut plus viser le titre après ses trois défaites consécutives. L’objectif est donc d’offrir la Ligue des champions au public du Vélodrome.

« On a tellement donné que ce serait dommage de finir en roue libre et de ne pas se qualifier pour cette Ligue des champions. Quand on a été aussi longtemps premiers et que l'on a espéré le titre, la consolation, ce sera au minimum la Ligue des champions. Quand j'ai vu ce tifo avant le match contre le PSG (2-3, le 5 avril), j'ai tout de suite pensé à ça. Si on arrive à amener la Ligue des champions dans ce stade, on va se régaler, s'est-il projeté. Pour moi, c'est l'objectif, désormais. Le titre, ça va être compliqué. » Quatrième au classement, l’OM compte huit points de retard sur Lyon et le PSG qui possède un match en retard.

Share