L’Inter ? « Une grande équipe qui n’est pas bien », résume Deschamps

L’Inter ? « Une grande équipe qui n’est pas bien », résume Deschamps

Photo Icon Sport

Présent vendredi dernier dans les tribunes de Giuseppe-Meazza pour voir de plus près son futur adversaire, Didier Deschamps n’a forcément pas été emballé par la prestation de l’Inter Milan, défait à domicile et en pleine déconfiture en championnat. Une méforme qui ne peut pas être une mauvaise nouvelle pour l’OM, même si c’est le lot des grandes équipes de savoir répondre présent dans les grands rendez-vous. Avant de recevoir l’Inter, l’entraineur marseillais reconnait donc que le coup est jouable, mais que ce ne sera pas pour autant gagné d’avance et qu’il serait gravissime de penser que le club lombard va s’enfoncer tout seul. 


« L’Inter, c’est une équipe qui n’est pas bien, comme lors de ses matches précédents, que j’avais vus à la télévision. Il y a eu des erreurs individuelles défensives, comme lors des matches précédents. Sur les onze titulaires de la finale gagnée en 2010 contre le Bayern, seuls Pandev et Eto’o sont partis. Quand on ajoute Forlan, Pazzini, Alvarez, Zarate, ça reste une grande équipe, même si l’Inter a perdu Thiago Motta, un joueur qui était important dans l’équilibre de son milieu. Il faut que mes joueurs aient confiance. Mais je suis convaincu qu’on ne va pas voir l’Inter des quatre derniers matches de Serie A. Ils ne vont pas tout gommer en quatre ou cinq jours mais vous verrez, collectivement, ils seront mieux. La Ligue des champions peut apporter la concentration et la détermination qui leur a manqué », a livré l’ancien joueur de la Juventus Turin, bien placé pour connaitre l’importance de la Coupe d’Europe pour les grands clubs italiens, plutôt mis à l’index ces derniers temps en Ligue des Champions. 

Share