Etre bourré et traduire Bielsa, ce n'était pas facile à l'OM

Etre bourré et traduire Bielsa, ce n'était pas facile à l'OM

Photo Icon Sport

Célèbre traducteur de Marcelo Bielsa à l'OM, Fabrice Olszewski n’avait pas été conservé par l’Olympique de Marseille en fin de championnat. A l’occasion de l’émission J+1, celui qui avait été l’une des « stars » de la saison passée, notamment en raison de ses traductions parfois folkloriques, est revenu sur cette année passée sur les talons d’El Loco, évoquant notamment sa toute première prestation à l’OM après un match. « En fait je ne faisais pas les conférences. Lors du deuxième match, c’est Franck Passi qui la fait, je monte à l’étage avec Aloé, 19ème joueur, on s’assoit dans un salon VIP, l’hôtesse me dit : « qu’est ce que vous voulez boire ? ». Aloé dit : « un coca » et moi « c’est possible un whisky coca ? ». Elle me dit oui bien sûr. Je regarde le match, à chaque fois que je vidais mon verre elle me le remplissait… On fait match nul c’est tendu, je descends au vestiaire et là l’attaché de presse me dit : ‘Fabrice c’est toi qui fait la conférence de presse’. Ouah (sic), je dis ‘je suis complètement bourré, ça craint’ ! J’arrive je traduis bien, mais c’est une première conf, je regarde les journalistes, et puis là, blanc! Qu’est ce qu’il a dit, c’est quoi la réponse… Si vous reprenez la 1ère conférence de presse, si vous regardez ce que je dis, c’est pas vraiment ce qu’avait dit le coach », raconte Fabrice Olszewski, qui avoue qu’il n’a pas été surpris du départ spectaculaire de Marcelo Bielsa, lequel lui avait fait part de son désir absolu de ne pas voir partir Morel, Fanni et Payet. 

Share