Après Liberec-OM, Mandanda a des comptes à régler

Après Liberec-OM, Mandanda a des comptes à régler

Photo Icon Sport

Satisfait de la qualification de l’Olympique de Marseille pour les seizièmes de finale de l’Europa League, Steve Mandanda a tenu à adresser un message au Slovan Liberec.

L’Olympique de Marseille s’est sorti du piège. Opposés à une équipe du Slovan Liberec au jeu direct et parfois agressif, les Marseillais n’ont pas perdu leur calme ni leur football pour s’imposer à l’extérieur (2-4). Qualification validée pour les coéquipiers de Steve Mandanda, satisfait mais toujours remonté contre les Tchèques et leur vicieuse combinaison sur corner.

« Le plus important c'était de se qualifier. C'est chose faite donc c'est bien. C'étaient des conditions difficiles avec un terrain compliqué. Mais on a joué avec les conditions, on n'a pas cherché à prendre trop de risques. On a été réaliste devant. Après on s'est fait peur pendant cinq minutes mais cela a mis un peu de piment à ce match (il sourit). Sans être méchant, ils ont joué avec leurs moyens : mettre de longs ballons, aller au duel, avec un arbitrage un peu favorable... Mais on a fait preuve de caractère, on a été malin et meilleur qu'eux tout simplement, a analysé le capitaine olympien. On avait vu à la vidéo qu'ils jouaient certains corners comme ça. Mais ce qui est le plus rageant c'est quand ils s'amusent à nous marcher sur les pieds. Quand il fait -1 ou -2 °C et qu'on vous marche sur les pieds avec les crampons, ce n'est pas très agréable. On ne va pas non plus se laisser faire. C'est bien ils ont leurs combinaisons mais il ne faut pas nous prendre pour des abrutis. » Le message est passé, y compris pour les prochains adversaires de l’OM.

Share