Anigo défend toujours son petit protégé à l'OM

Anigo défend toujours son petit protégé à l'OM

Photo Icon Sport

Devenir le bouc émissaire des supporters marseillais, José Anigo sait ce que c’est. L’ancien directeur sportif et entraîneur de l’Olympique de Marseille avait été pris en grippe par une majorité de fans pendant la mauvaise période du club phocéen la saison dernière. Une situation au moins aussi inconfortable que celle de Jérémy Morel, constamment sifflé pendant ses trois premières saisons à l’OM. Mais replacé dans l’axe par Marcelo Bielsa, l’ancien Lorientais brille et fait désormais le bonheur de ces mêmes supporters. Les temps changent, constate Anigo, qui a toujours défendu Morel notamment après sa sortie lors d’un match contre Lorient l’an dernier.

« C’est même très surprenant. Il entrevoit le soleil aujourd’hui, mais il a subi un orage de grêle pendant trois ans ! C’était la tête de Turc du Vélodrome, c’était totalement injustifié. Il a été écœuré par moments, mais j’ai découvert un mec hyper fort mentalement, a confié le recruteur olympien à L’Equipe, avant d’évoquer les sifflets qui avaient accompagné la sortie du défenseur à Lorient le 22 février dernier. Il a été massacré ce soir-là. Mais il ne s’est jamais plaint. Pourtant, c’est un garçon avec une très forte personnalité, mais il est bien élevé, alors il n’a pas répondu. » Rappelons que Morel (30 ans) fait partie des joueurs marseillais bientôt en fin de contrat et donc susceptibles de quitter le club phocéen dans les prochains mois. 

Share