Payet est mieux que Ben Arfa et l'égal de Benzema balance l'ASSE

Payet est mieux que Ben Arfa et l'égal de Benzema balance l'ASSE

Photo Icon Sport

Vendredi dernier, lors du match d’ouverture de l’Euro 2016 entre la France et la Roumanie (2-1), Dimitri Payet est entré dans un autre monde, qui le place désormais au niveau de Karim Benzema selon Bernard Caiazzo, le président de l'ASSE.

Pour son premier rendez-vous avec l’Euro 2016, l’équipe de France a eu le plus grand mal à lancer la machine. Mais pour s’éviter des maux de tête, le groupe France a pu compter sur un sauveur nommé Dimitri Payet. Alors qu’il était le seul joueur dans l’incertitude par rapport à sa titularisation avant la rencontre, le milieu offensif des Bleus a su être au niveau. Il a ébloui la partie de son talent en offrant la victoire à son peuple tricolore avec une passe décisive et un but. Qui aurait pu imaginer ce destin-là ? Pas tout le monde, sachant qu’il était au fond du trou en équipe de France il y a un an, mais Bernard Caiazzo, son président à l’ASSE entre 2007 et 2011, a toujours cru en Payet.

« Le premier mot qui me vient pour le décrire, c’est talent. Il a ajouté le travail au talent. Il est de la génération 87, il dépasse des joueurs de cette même génération comme Nasri et Menez, il est supérieur à Ben Arfa et il arrive au niveau de Benzema. J’ai toujours su que son potentiel était énorme. Ce qu’il arrivait à faire de façon épisodique ou non-régulière chez nous, il arrive à le faire tout au long d’un match et d’une saison. Mais avait-il conscience de son potentiel ? Pas sûr. Je pense qu’il a pris conscience de ses capacités au fil du temps. Il y a des déblocages qui se font à un moment donné. Le championnat anglais lui a d’ailleurs fait beaucoup de bien. Payet est un garçon qui a besoin d’être en confiance, là il est au maximum de sa confiance et ça devient un fuoriclasse comme disent les Italiens. Mais remarquez qu’à chaque fois qu’il a connu un nouveau club en France la première année a été difficile. Pourquoi ? Parce que Dimitri est arrivé dans un milieu qu’il ne connaissait pas et il pensait que les autres étaient plus forts que lui. Derrière, il s’est rendu compte de la réalité et il est passé au-dessus parce que le plus fort, c’était lui », a déclaré, sur France Football, Bernard Caiazzo, qui estime donc que Payet est au niveau de Karim Benzema, l’ancien attaquant lyonnais et le grand absent de cet Euro 2016...

Share