Le Graët ne criera pas « A mort l’Arabe » dans le dossier Benzema

Le Graët ne criera pas « A mort l’Arabe » dans le dossier Benzema

Photo Icon Sport

S'il devait jouer l'Euro 2016 avec la France, Karim Benzema pourra sacrément remercier Noël Le Graët, qui ne rate jamais une occasion de défendre l'attaquant tricolore du Real Madrid, même si ce dernier est mis en examen dans le cadre de l'affaire de la sextape de Valbuena. Le patron de la Fédération Française de Football, que l'on avait connu plus incisif dans d'autres affaires, est monté au créneau dans l'Equipe pour défendre Karim Benzema, dont il estime qu'il fait l'objet d'un lynchage médiatique, et pas que pour des bonnes raisons.

« Parce que j'aime bien Benzema, on a l'impression que je deviens quelqu'un de malhonnête. Il faut dire quoi ? A mort l'Arabe ? Qu'est-ce que c'est que tous ces gens qui m'écrivent pour dire "Benzema dehors" ? Certainement pas. Je gère cette affaire comme je l'entends. J'ai toujours été assez proche de Benzema parce que je connais un peu ses difficultés d'enfance. Peut-être que j'ai ce côté-là en moi. Défendre un peu l'indéfendable, ça m'arrive. Mais je n'ai jamais vu un tel traitement (médiatique). Jamais », explique Noël Le Graët, décidé à militer en faveur de Karim Benzema, lequel a aussi reçu le soutien de Zinedine Zidane, son entraîneur à Madrid. L'opération « Il faut sauver le soldat Karim » est lancée...

Share