France : Nasri renouvelle ses adieux pour la santé de ses parents

France : Nasri renouvelle ses adieux pour la santé de ses parents

Photo Icon Sport

Auteur d'un bon début de saison sous le maillot du FC Séville en Liga, Samir Nasri ne veut plus du tout entendre parler de l'équipe de France et de Didier Deschamps.

Prêté par Manchester City à Séville lors du dernier mercato estival, Samir Nasri a semble-t-il fait le bon choix de carrière. Après une dernière saison difficile en Premier League, avec seulement 12 matchs au compteur, et des débuts compliqués avec Pep Guardiola, il a décidé de s'envoler pour le championnat espagnol. Et il a bien fait ! Depuis son arrivée, Nasri a retrouvé son football. Avec deux buts, dont un contre Leganes ce samedi, et une passe décisive en 5 matchs de Liga, auxquels il faut ajouter une belle prestation en Ligue des Champions face à Lyon, l'ancien Marseillais réalise un bon départ. Et il n'en faut pas moins pour reparler de Nasri en équipe de France. Malgré cela, le milieu offensif a pris une décision, en août 2014 après sa non-sélection pour la Coupe du Monde au Brésil suite à une brouille avec Deschamps lors du barrage aller face à l'Ukraine, et celle-ci est définitive...

« L'équipe de France ? C’est une croix définitive. En tant que footballeur, c’est un peu décevant de dire ça. J’aurais pu y retourner, j’aurais pu essayer de jouer une Coupe du monde. J’ai souffert deux fois, j’ai raté deux fois la Coupe du monde. Ce qui m’a le plus touché, c’est ma famille qui a été touchée par tout ça. Je ne dis pas que j’ai été exemplaire. Il y a des moments où j’ai eu ma part de responsabilités. Mais je refuse d’y aller, de jouer, prendre du plaisir pour qu’à la fin, ma famille en souffre. Ma mère est cardiaque. Je n’ai pas envie d’aller en équipe de France et qu’elle lise des choses qui ne sont pas forcément vraies la plupart du temps et qu’elle soit affectée par ça. Pareil pour mon père. On est footballeur, les gens pensent que c’est tout beau tout rose mais il y a aussi beaucoup de choses qui se passent derrière et beaucoup de gens de la famille qui en souffrent. Ce sport, c’est pour prendre du plaisir et en donner à ma famille. Pas pour les faire souffrir », a lancé, sur RMC Sport, Samir Nasri, qui ne souhaite donc pas revenir en équipe de France avant la fin de sa carrière.

Share