SL : Florentino Pérez annonce la fin de la Ligue des Champions

SL : Florentino Pérez annonce la fin de la Ligue des Champions

Première prise de parole officielle du président de la SuperLigue, et les choses sont claires. La nouvelle compétition est là pour remplacer la Ligue des Champions, et rapporter plus d’argent aux gros clubs. 

C’est la bombe de cette semaine, et probablement de cette année 2021. 12 clubs parmi les plus prestigieux d’Europe ont décidé de se réunir pour créer une SuperLigue qui devrait voir le jour dès le mois de septembre prochain, et permettre des revenus supérieurs aux formations déjà très puissantes de la planète football. Si l’UEFA est montée sur ses grands chevaux, si en Angleterre notamment, cela souffle très fort du côté des fans, la réalité économique est la seule qui guide la volonté des dirigeants de la SuperLigue. Président de ce nouveau groupement, Florentino Pérez a affiché haut la couleur dans un entretien à l’émission de télévision espagnole El Chiringuito dans la nuit de lundi à mardi. Pour le président du Real Madrid, il n’était plus tenable de perdre autant d’argent, avec la répartition en vigueur au sein de l’UEFA pour la Ligue des Champions, mais aussi la crise sanitaire et financière qui a fait accélérer les choses. 

Le football va mourrir en 2024

« Ici au Real Madrid nous avons perdu beaucoup d’argent, nous traversons tous une très mauvaise situation. Nous avons perdu 400 ME cette saison. Les clubs anglais, italiens et espagnols sont venus sauver le football. Quand il n’y a plus de profit, la seule solution est de jouer des matchs plus compétitifs pendant la semaine. La SuperLigue va sauver ces clubs sur le plan financier. C’est la seule solution. La seule possibilité pour augmenter nos revenus, la SuperLigue va remplacer la Ligue des Champions, pour augmenter le nombre de matchs de haut niveau. Actuellement, la Ligue des Champions n'est intéressante qu'à partir des quarts de finale. Le football doit évoluer, c'est comme dans la vie, il faut s'adapter sinon il perd de son intérêt. Les droits TV sont en train de baisser, la seule attractivité, ce sont les grands clubs. Sans la SuperLigue, le football mourra en 2024 », a prévenu Florentino Pérez, avant d'aborder plusieurs sujets qui ont animé les dernières heures. 

Le PSG pas invité !

« Il y aura 15 clubs fondateurs, ce sont ceux qui comptent le plus en matière de divertissement. Le PSG et le Bayern Munich n’ont pas été invités, nous n’avons pas parlé aux clubs allemands. Si le Bayern ou le PSG refusent, cela ne changera rien pour nous, la Super Ligue aura tout de même lieu. Ce sont des conneries, nous avons besoin de parler avec l’UEFA, et il va falloir que le président Ceferin se calme, il a insulté le président Agnelli de la Juventus, ce n’est pas possible. C’est également impossible de voir les clubs être exclus de la Ligue des Champions de cette saison, ou les joueurs ne pas participer à l’Euro ou à la Coupe du monde, les lois nous protègent à ce niveau », a balancé le président du Real Madrid et de la SuperLigue dans une annonce qui démontre que le bras de fer ne fait que débuter entre l’UEFA et la SuperLigue, et qu’il risque d’être sacrément violent dans les prochains jours et les prochaines semaines. Cela commence déjà depuis ce lundi, avec des menaces dans les deux sens, entre exclusions des joueurs et poursuites judiciaires en cas de mise à exécution de ces dites menaces.