Super League : Neuf clubs capitulent, Al-Khelaifi pardonne !

Super League : Neuf clubs capitulent, Al-Khelaifi pardonne !

Quatre mois après l'incroyable épisode de la Super League, neuf des clubs qui avaient participé à ce putsch raté ont demandé et obtenu d'être réintégré dans l'Association des Clubs Européens présidée de Nasser Al-Khelaifi.

Le 20 avril dernier, le football mondial vivait un séisme après l’annonce par 12 des plus grands clubs européens de la création d’une Super League. Mais face à la colère énorme de nombreux supporters de ces clubs, on assistait en moins de 24 heures à un rétropédalage de toute beauté. Et si la Juventus, le Real Madrid et le FC Barcelone continuent leur bataille juridique contre l’UEFA pour sauver on ne sait pas quoi, l’AC Milan, Arsenal, Chelsea, l’Atlético Madrid, l’Inter Milan, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham ont décidé de revenir dans l’Association de Clubs Européens (ECA) qu’ils avaient quittée lors de cette tentative de coup d’état en claquant la porte. Après cette démission collective, c’est Nasser Al-Khelaifi qui avait pris les commandes de cette association, le Paris Saint-Germain n’ayant pas voulu participer à la Super League.

Ce lundi, l’Association Européenne des Clubs, interlocutrice privilégiée de l’UEFA, a annoncé que les neuf clubs qui avaient démissionné en avril dernier sont finalement réintégrés. « Suite à la réception de demandes spécifiques demandant au conseil d'administration de l'ECA d'examiner le retrait de leurs précédentes demandes de démission d'avril 2021, le conseil d'administration de l'ECA a convenu que les clubs suivants conserveront leur adhésion ordinaire à l'ECA pour le cycle d'adhésion 2019-23 actuel de l'ECA : AC Milan, Arsenal FC, Chelsea FC, Club Atlético de Madrid, FC Internazionale Milano, Liverpool FC, Manchester City FC, Manchester United FC et Tottenham Hotspur FC (...) Le conseil d'administration de l'ECA a pris en considération la reconnaissance des clubs selon laquelle le projet dit de Super League européenne n'était pas dans l'intérêt de la communauté du football au sens large », indique l’association présidée par Nasser Al-Khelaifi.