CdM : Une légende du foot expulsée du Qatar ?

CdM : Une légende du foot expulsée du Qatar ?

Icon Sport

Consultant pour la BBC pendant la coupe du monde, Jurgen Klinsmann a mis en doute la probité de l'arbitre de Pays de Galles-Iran. Il a jugé ce dernier sous influence des Iraniens, scandalisant la Team Melli et son entraîneur Carlos Queiroz.

La victoire iranienne face au Pays de Galles n'a pas rendu tout le monde heureux. Si la Team Melli a suscité une vague de sympathie vendredi après le scénario fou de son match et le contexte politique du pays, Jurgen Klinsmann n'a pas été aussi enthousiaste. L'ancien joueur de la Mannschaft a été auteur d'une sortie surprenante sur le plateau de la BBC, lors de l'analyse du match. Il a accusé à demi-mot l'équipe iranienne d'avoir influencé l'arbitre guatémaltèque M. Mario Escobar. Ce dernier a notamment expulsé le gardien gallois, Wayne Hennessey, pour une sortie très dangereuse.

L'Iran veut que Klinsmann démissionne de la FIFA

« Ce n'est pas par hasard. C'est exprès. Cela fait partie de leur culture, c'est comme ça qu'ils jouent. Ils travaillent l'arbitre […], le juge de touche, le quatrième arbitre. Ils vous font perdre votre concentration », a lâché l'ancien joueur de l'AS Monaco qui avait affronté l'Iran lors du mondial 1998 avec l'Allemagne. Des propos qui ont scandalisé l'équipe iranienne et son sélectionneur Carlos Queiroz. Le Portugais a interpellé Jurgen Klinsmann sur les réseaux sociaux pour faire part de sa colère.

« Cher Jürgen, vous avez pris l'initiative de m'appeler Carlos, donc je pense qu'il est juste de vous appeler Jürgen, non ? Même sans me connaître personnellement, vous mettez en doute mon caractère avec un jugement typique de supériorité. Même si je respecte ce que vous avez fait sur le terrain, ces remarques sur la culture iranienne, l'équipe nationale iranienne et mes joueurs sont une honte pour le football », a t-il écrit sur Twitter. La Fédération iranienne de football a réclamé la démission de l'Allemand, actuellement membre du groupe d'étude technique de la FIFA. Au passage, elle a ironisé sur les plongeons fréquents réalisés par Klinsmann dans sa carrière d'attaquant pour obtenir des penaltys. Elle a quand même proposé au champion du monde 1990 de venir visiter le camp d'entraînement iranien. Rappelons que cela survient juste avant le match décisif pour la qualification en huitièmes de finale entre l'Iran et les Etats-Unis. Certains ne manqueront pas de rappeler que Jurgen Klinsmann habite dans le pays de l'Oncle Sam, dont il a même été le sélectionneur de 2011 à 2016.