CdM : Les spectateurs « morts de froid », scandale au Qatar

CdM : Les spectateurs « morts de froid », scandale au Qatar

Icon Sport

Dimanche après-midi, la climatisation marchait à plein régime au stade Al-Bayt à l’occasion du match d’ouverture de la Coupe du monde entre le pays hôte, le Qatar, et l’Équateur (0-2).

Premiers mystères autour de la Coupe du monde 2022 organisée par le Qatar. Alors que le mercure affichait seulement 25 degrés au stade Al-Bayt dimanche après-midi, les organisateurs ont pris la décision de mettre en route la climatisation afin de faire baisser la température à 20 degrés… tout en laissant le toit ouvert. Un premier scandale pour le Mondial qatari d’un point de vue écologique, d’autant que la température paraissait encore plus fraiche lors du match remporté par l’Équateur face au Qatar. Après la victoire des coéquipiers d’Enner Valencia contre le pays hôte, RMC a rencontré plusieurs supporters sur place et bon nombre d’entre eux se sont plaints de la température, trop fraiche en raison d’une climatisation bien trop forte.

Premier match et première polémique au Qatar

« On était tous morts de froid. En Équateur, on a des régions où il fait froid mais ici, c’était pire que chez nous ou que chez vous en Europe. On avait les pieds gelés. On se couvrait avec notre drapeau. On avait envie qu’ils éteignent cette climatisation » pestait Angelica, supportrice de l’Équateur. Il n’y a pas que chez les supporters de l’équipe visiteuse que l’on regrettait cette climatisation. Faisal Rasheed, fan du Qatar résidant sur place s’est également plaint de la fraicheur lors du match dans des propos reportés par l’agence Associated Press. « En fait, il fait trop froid » regrette-t-il en se demandant si la climatisation était nécessaire pour ce match. « Il fait un peu froid ce soir mais c’est qu’il y vraiment du vent » a de son côté précisé Mario Sanchez, un fan américain de 33 ans également présent sur place. Reste maintenant à voir si les organisateurs prendront ces remarques en compte afin d’adapter à bon usage l’utilisation de la climatisation. De leurs côtés, la délégation française ne souffre pas réellement de la chaleur au moment de préparer son premier match contre l'Australie qui débutera à 20 heures. « Ce ne sont pas des conditions exceptionnellesLes Coupes du monde au Mexique en 86 et aux Etats Unis en 94 avaient laissé beaucoup de traces sur les organismes, jusqu'à 4 à 5 kg perdus par match pour certains joueurs », a confié, dans L'Equipe, le kiné des Bleus.