CdM : Le Brésil battra la France en finale, un ordinateur a tranché

CdM : Le Brésil battra la France en finale, un ordinateur a tranché

Icon Sport

Le tableau des huitièmes de finale est connu de tous. Désormais, avant que les matchs ne se jouent, les plus audacieux peuvent s'essayer à anticiper le déroulement de la phase finale du tournoi. Les bookmakers anglais ont mis à l'épreuve un super calculateur sur la question.

L'Equipe de France et les 15 autres qualifiés pour les huitièmes de finale connaissent une partie de leur avenir dans ce Mondial. Le tableau de la phase finale est complet et chacun peut se laisser aller à imaginer ses futurs adversaires. Pour les Bleus par exemple, pas de Brésil ni d'Argentine avant la finale mais une possible opposition contre l'Angleterre en quarts de finale voire l'Espagne en demi. C'est plus ou moins bien équilibré selon que l'on soit dans une partie ou dans l'autre du tableau. Seule la vérité du terrain donnera la solution de l'équation et le futur champion du monde même si certains anticipent à leur manière.

Brésil-France en finale avec un sacre pour la Seleçao ?

Les journalistes essayent déjà de donner leur finale comme Dave Appadoo sur la Chaine l'Equipe. Il a estimé que le Brésil dominera l'Angleterre en finale, cette dernière ayant éliminé les Bleus en quarts de finale selon son analyse. Un avis propre et subjectif. Les bookmakers anglais du site FairBettingsites ont cherché de leur côté plus de précision en utilisant un super ordinateur capable de calculer les algorithmes complexes. La machine a donné son pronostic pour les matchs à élimination directe. Ses conclusions sont plus favorables à l'Equipe de France, future finaliste d'après elle.

Le super ordinateur voit des quarts de finale entre les Pays-Bas et l'Argentine, la France et l'Angleterre, le Japon et le Brésil, l'Espagne et la Suisse. Ainsi, pas de CR7 en quarts de finale selon ses calculs. Les Bleus devraient alors battre les Anglais pour retrouver l'Espagne tandis que Brésil et Argentine s'affronteraient dans la seconde demi-finale. La finale de rêve rappellerait 1998 avec un France-Brésil. Mais contrairement à la bande à Zizou, celle de Mbappé plierait face à la Seleçao de Neymar. L'homme fera t-il mentir la machine ? Celle-ci a raison pour le moment avec les succès néerlandais et argentins de samedi qu'elle a bel et bien annoncés.