CdM : Hakimi insulte Gianni Infantino, malaise au Qatar

CdM : Hakimi insulte Gianni Infantino, malaise au Qatar

Icon Sport

Les Marocains étaient très mécontents de l'arbitrage du Qatari Hail Al-Jassim après la petite finale contre la Croatie. Achraf Hakimi notamment s'en est pris à l'officiel avant de passer ses nerfs sur le président de la FIFA Gianni Infantino dans les couloirs du stade.

Si certains dévaluaient le match pour la troisième place, Croates et Marocains ont montré samedi que ce match avait bien de l'importance à leurs yeux. Ils ont offert un spectacle de bonne qualité sur le terrain et surtout montré une forte motivation pour l'emporter. Peut-être même un peu trop au vu de la frustration des Marocains au coup de sifflet final. Ceux-ci étaient furieux envers l'arbitre de la rencontre M. Al-Jassim. Ils lui ont reproché certaines décisions et l'ont encerclé vigoureusement alors que les Croates fêtaient leur succès dans le même temps. Cette tension a perduré dans les couloirs du stade, venant même toucher le président de la FIFA.

Hakimi a insulté Infantino puis s'est excusé

En effet, comme le rapporte de nombreux médias internationaux, Achraf Hakimi s'est violemment emporté contre Gianni Infantino allant même jusqu'à l'insulter. Le journaliste allemand Thomas Wagner a même parlé d'une scène violente et a confié « n’avoir jamais rien vécu de tel » avant. Cependant, tous s'accordent à dire que le latéral du PSG s'est ensuite rapidement excusé auprès du patron du football mondial. Mais, la polémique a enflé au Khalifa International Stadium obligeant Hakimi a faire son mea culpa devant la presse en zone mixte.

« Rien de grave ne s’est passé. J’étais en colère après la rencontre. Je suis venu lui parler (Gianni Infantino). Je m’excuse pour les mots que je lui ai adressés. Infantino est mon ami et je le respecte beaucoup, rien ne s’est vraiment passé », a t-il expliqué en anglais. De quoi calmer un peu le jeu pour le joueur et pour son équipe du Maroc. Cette dernière est décidément à cran en cette fin de Mondial, quelques jours après une demi-finale polémique face à la France. Dégoûtés par l'arbitrage du Mexicain César Ramos, les Marocains avaient déposé une réclamation auprès de la FIFA.