TV : Un accueil glacial pour Téléfoot dans les stades ?

TV : Un accueil glacial pour Téléfoot dans les stades ?

Photo Icon Sport

Situation inédite et incroyable dans le football français. Téléfoot va diffuser la plupart des matchs de ce week-end en Ligue 1 et Ligue 2, sans savoir payé les droits.

En effet, la société Médiapro, maison mère de Téléfoot, n’a pas réglé la deuxième échéance prévue au début du mois d’octobre, et a officiellement demandé une renégociation du montant de plus de 800 ME à payer chaque année. La crise économique et sanitaire ainsi que la faiblesse du décollage des abonnements ont visiblement fait très mal à Mediapro. De son côté, la chaine Téléfoot va donc continuer à faire son travail, et les journalistes recrutés récemment n’y peuvent pas grand chose. Surtout qu’il y a un réel risque que la situation s’envenime et devienne rapidement intenable. Dans les clubs aussi, cela grince forcément des dents car les rentrées d’argent des droits TV devaient permettre d’effacer en partie l’argent perdu pendant la crise du Covid-19. Résultat, la grogne monte et les équipes de Téléfoot pourraient être accueillies froidement chez les clubs professionnels dans les prochains jours, car le coup porté est rude. Même si chacun saura faire la part des choses entre les journalistes ou techniciens, et les grands patrons espagnols et chinois du groupe qui ont pris cette décision, la LFP a préféré envoyer un message à l’ensemble des clubs pendant que la procédure était en cours, explique L'Equipe.

« Dans l'intervalle, nous nous devons bien évidemment d'être irréprochables malgré les difficultés rencontrées avec Mediapro et devons donc continuer à les accueillir tout à fait normalement dans les stades », a fait savoir Arnaud Rouger, directeur général exécutif de la LFP, et qui ne veut pas voir l’ambiance être encore plus tendue sur chaque rencontre diffusée par Téléfoot. Heureusement pour la chaine sportive, le public ne sera quasiment pas présent lors des prochaines rencontres, ce qui pourrait aussi provoquer quelques remontrances, tant sur le non-paiement de l’échéance, que sur le coût de cette chaine pour les amateurs de football.