L1 : Di Meco donne son feu vert pour révolutionner la Ligue 1

L1 : Di Meco donne son feu vert pour révolutionner la Ligue 1

Photo Icon Sport

La crise du coronavirus ayant une incidence forte sur les finances des clubs, les présidents de Ligue 1 s’activent pour trouver des solutions.

Il y a quelques jours, le président niçois Jean-Pierre Rivère surprenait tout le monde en militant en faveur d’une reprise de la Ligue 1 en septembre ou octobre puis de commencer la saison suivante… en février 2021. « Au-delà de l’année en cours, essayons de donner une cohérence aux trois saisons à venir. En 2022, la Coupe du monde au Qatar se déroule du 21 novembre au 18 décembre. Mon idée a pour objectif de s’adapter à cette compétition décalée, et à l’inconnu d'aujourd’hui. Nous pouvons prendre tout notre temps pour finir la saison actuelle en octobre ou novembre, et on démarre la saison prochaine en février » indiquait le boss de l’OGC Nice, dont l’idée a ensuite été partagée par Christian Gourcuff ou encore par André Villas-Boas.

Et très récemment, c’est Éric Di Meco qui a validé à 100 % la proposition de Jean-Pierre Rivère, indiquant qu’il s’agissait là d’une solution avantageuse à bien des égards. « Même les scientifiques n’arrivent pas à se mettre d’accord donc c’est normal que les clubs de foot qui génèrent des millions d’euros ne soient pas tous sur la même longueur d’onde. Ce qui est certain, c’est qu’il faut à tout prix finir ce championnat. Plus ça continue, plus j'ai du mal à voir du monde dans les stades au mois de juillet. Sauter sur l'occasion pour finir le championnat à l'automne et faire les deux prochains championnats sur l'année civile, ce n'est pas une mauvaise idée. Cette proposition va peut-être finalement être la moins mauvaise » a jugé le consultant de RMC Sport. Toutefois, la tendance est pour l’instant à une reprise de la saison avant l’été dans l’objectif de terminer la Ligue 1 en juillet, ou au pire en août. Mais la faisabilité de ce scénario dépend bien évidemment de l’évolution de la pandémie de coronavirus dans l’Hexagone…