Coronavirus : Des matchs à huis clos, une aberration ?

Coronavirus : Des matchs à huis clos, une aberration ?

Photo Icon Sport

Ces dernières heures, de nombreux événements (concert, salons) ont été annulés en raison du coronavirus qui circule en France.

En revanche, le football est pour l’instant épargné. La preuve, la 27e journée de Ligue 1 s’est déroulée tout-à-fait normalement. Des questions se posent toutefois alors que par exemple, le match de basket entre l’ASVEL et Monaco a été reporté tandis que dans la même région, le match OL-ASSE se tiendra bien en présence du public. Interrogé par RMC, le médecin cardiologue Alain Ducardonnet a expliqué les différences entre une rencontre en salle ou en extérieur. De plus, il n’est pas nécessaire d’imiter l’Italie en faisant jouer des matchs à huis clos selon lui.

« Le raisonnement du seuil des 5.000 personnes est relativement arbitraire, parce qu’on n’a pas d’étude épidémiologique qui dit: il faut procéder comme ça. Simplement, plus il y a de monde, plus y a de brassage, et donc de personnes qui peuvent être infectées. Et lorsqu’on est confiné, il est vrai que les virus peuvent rester un peu en suspension dans l’air, même si les petites particules de postillons vont descendre assez rapidement. En revanche, dans un stade ouvert, le vent fait que ça s’en va beaucoup plus vite. En fin de compte, quand vous êtes confinés et que l’aération n’est pas extrêmement importante, vous avez plus de risques de rencontrer un virus que dans un stade ouvert. [...] Aujourd’hui, jouer à huis clos ne paraît pas légitime. Après on ne sait pas ce qu’il en sera demain, la situation évolue et le système sanitaire s'adapte » a indiqué le médecin, rappelant au passage que les sportifs n’étaient pas vraiment des sujets à risque.