Algérie : Mahrez et Belmadi, la grosse mise au point !

Algérie : Mahrez et Belmadi, la grosse mise au point !

Icon Sport

Riyad Mahrez a récemment décliné la possibilité de jouer avec l'Algérie pour affronter l’Ouganda (4 juin) et la Tanzanie (8 juin) pour le compte des éliminatoires de la CAN 2023. Une décision qui continue de faire pas mal parler.

L'Algérie va devoir repartir de l'avant après ses deux énormes échecs en Coupe d'Afrique des Nations et lors des qualifications pour la Coupe du monde. Les hommes de Djamel Belmadi joueront deux rencontres des éliminatoires de la CAN 2023 les 4 et 8 juin prochain contre respectivement l'Ouganda et la Tanzanie. Des rencontres qui tombent en fin de saison alors que certains joueurs sont marqués physiquement. C'est notamment le cas de Riyad Mahrez, auteur d'une énorme saison avec Manchester City. Avec les Citizens, l'ancien joueur de Leicester a en effet joué 47 matchs toutes compétitions confondues. Du coup, Mahrez a décidé de décliner les prochaines échéances de l'Algérie. Une décision pas mal critiquée en Algérie. De quoi faire réagir Djamel Belmadi.  

Belmadi éteint la polémique Mahrez à sa manière 

Alors que certaines rumeurs parlent d'une volonté de Mahrez de couper un moment avec la sélection algérienne, le sélectionneur Belmadi a répondu aux critiques en conférence de presse : « C’est un sujet important pour vous, une non affaire pour moi. L’époque veut ça, on cherche du mauvais buzz. (...) On a reçu un rapport médical de Manchester City, avec un secret médical qu’il faut respecter. Mahrez n’a pas joué les deux matchs après celui face au Real Madrid. Il a serré les dents en raison de l’importance des derniers matchs, un peu comme Ibrahimovic qui se faisait piquer le genou. Qu’on ne s’y méprenne pas, nos rencontres sont très importantes, mais peut être que si nous jouions une finale de CAN, il aurait peut être serré les dents. Je n’ai jamais forcé un joueur à le faire. On a souvent eu des joueurs qui se sentaient mal, Riyad inclus, ce qui peut expliquer bien des performances à l’extérieur, mais je leur ai toujours laissé le choix. Riyad est peut être le joueur avec lequel je suis le plus demandeur, le plus exigeant, et peut être celui avec lequel je serre le plus la vis. (...)  S’il est blessé, il va là où il veut en vacances (…). Il était enclin à faire constater sa blessure mais j’ai refusé. Je n’ai jamais demandé à un joueur de venir pour qu’on vérifie sa santé, il y a un lien de confiance qu’il faut respecter ». Une sortie claire qui aura le mérite d'enlever certains doutes sur les réelles intentions de Mahrez avec l'Algérie. Sans leur capitaine, les champions d'Afrique 2019 devront redoubler de vigilance pour redorer leur blason après des dernières sorties décevantes.