SL : Le Barça pense à trahir le Real et la Juve

SL : Le Barça pense à trahir le Real et la Juve

Icon Sport

Membre des trois derniers frondeurs de la Super Ligue, le FC Barcelone commence à s’interroger. Le président Joan Laporta a tenu des propos inquiétants pour ses alliés madrilènes et turinois.

Malgré l’échec du projet, la Super Ligue n’est pas morte. Du moins pas dans l’esprit des trois derniers frondeurs. Le Real Madrid, la Juventus Turin et le FC Barcelone continuent de pousser en coulisse pour mettre en place cette compétition quasi fermée, et qui réunirait les plus grands clubs européens avec des recettes plus élevées. Mais l’initiative déjà affaiblie risque de perdre encore un peu plus de crédibilité après les propos de Joan Laporta. En effet, le président catalan n’est pas vraiment favorable à l’idée de tout chambouler.

Laporta craint une compétition ennuyante

« Je suis arrivé en tant que représentant du Barça et tout était déjà avancé, a expliqué le dirigeant barcelonais dans un entretien accordé à Sonora. Mon critère, c'était de créer une Super Ligue ouverte avec de la méritocratie. Nous devons accompagner les championnats de chaque pays. Ce serait une erreur si la Super Ligue remplaçait les championnats. (...) Je pense que jouer entre nous les grands clubs serait fatiguant. Pour ceux d'entre nous qui aiment le football, cela finirait par nous fatiguer. »

« C'est bien et sain pour une petite équipe de battre la grande équipe. C'est bien d'aller avec l'équipe la plus faible. Quand la Grèce a gagné l’Euro, c'était très bien. Et quand Leicester a gagné en Angleterre, c'était spécial. C'est le football. Je pense à une Super Ligue qui sera une Ligue des Champions améliorée. Avec un très bon format de compétition, ce sera certainement la compétition la plus attrayante au monde. Mais en même temps, nous devons être habiles pour maintenir les championnats locaux, c'est fondamental », a conseillé Joan Laporta, désormais indécis sur le sujet.