Rennes « ne tourne pas rond »

Rennes « ne tourne pas rond »

Photo Icon Sport

Les Bretons ont beau être sur le podium de la Ligue 1, Frédéric Antonetti n’hésite pas à tirer le signal d’alarme sur la fragilité de son jeune effectif.

Le dernier match de Ligue 1 face à Paris, puis la défaite à Guingamp en Coupe de la ligue, ont calmé le semblant d’enthousiasme qui aurait pu poindre dans la capitale bretonne. Malgré des résultats positifs en ce début de saison, Rennes n’a plus la puissance de feu offensive qui était la sienne avec le départ de ses quatre principaux attaquants cet été (Sow, Bangoura, Briand et Gyan).

« J’ai parfois l’impression que j’ai le meilleur effectif du monde et qu’on va finir dans les trois premiers, déclarait-il hier après-midi. Moi, je dis qu’on a une équipe jeune et qu’on a quatre blessés (Apam, Fanni, Lemoine, Tettey). Malgré les résultats en Championnat, on n’est pas prêts parce qu’il y a plein de choses qui ne tournent pas rond. On a des résultats parce qu’on est solides et qu’on a de la réussite. Quand on a l’effectif au complet et à 100 %, je suis persuadé qu’on a une belle équipe (…) On a beaucoup de problèmes dans un effectif très restreint. Et je ne parle même pas de l’attaquant qui devait arriver qui n’est pas encore arrivé, mais qui va arriver… Il faut donc serrer les fesses », a lancé Frédéric Antonetti, qui n’hésite pas à mettre son poste dans la balance pour essayer de faire accélérer les choses.

« Je suis déçu et j’essaie de faire passer le message qu’on est au début d’un cycle. Je ne cherche pas d’excuses et s’il y a quelqu’un capable de faire mieux, il ne faut pas hésiter. J’analyse la situation telle que je la ressens au quotidien. Et il y a encore beaucoup de travail », a prévenu le technicien corse avant un déplacement dans son ancien fief de Nice.