PSG : Neymar, un coup de colère truqué ?

PSG : Neymar, un coup de colère truqué ?

Le Paris Saint-Germain souhaite se donner toutes les chances afin de prolonger Neymar. Et cela explique probablement que du côté de Leonardo on exige que la star brésilienne soit mieux protégée en Ligue 1.

Preuve s’il y en avait besoin que la prolongation de Neymar au Paris Saint-Germain n’est pas acquise, les dirigeants du club de la capitale sont assez stressés par tout ce qui concerne l’attaquant brésilien. Et au moment où la presse barcelonaise affirme que Joan Laporta a contacté directement Nasser Al-Khelaifi afin de savoir si le PSG était ouvert à des négociations pour Neymar, Leonardo aurait profité du match Paris-Lens pour envoyer un message à son joueur. Car le directeur sportif parisien le sait, son compatriote s’agace de servir de cible aux crampons de certains joueurs, lesquels n'ignorent pas que la star est capable de dégoupiller à n’importe quel moment d’un match lorsqu’il se sent physiquement en danger. Il y a trois ans, Antero Henrique, encore en poste au Paris Saint-Germain, avait adressé un courrier au patron des arbitres français afin de faire part de sa colère concernant le traitement réservé à Neymar.

En 2021, Leonardo n’a pas sorti sa plume pour faire savoir aux arbitres du match Lens-PSG que trop c’était trop. Face à Jérôme Brisard, le Brésilien a hurlé sa colère concernant notamment un penalty oublié par l’arbitre suite à une énième faute commise sur Neymar. Tout cela sous le regard d’une caméra de Canal+, ce qui ne serait pas anodin. Le Parisien affirme en effet que Leonardo a profité de cela pour envoyer un message à son joueur et aux arbitres français à l’entame du sprint final. « Le dirigeant parisien a certainement appris de ses erreurs, et après avoir laissé libre cours à sa colère sous l’œil des caméras, il a filé directement au vestiaire. On ne sait trop s’il faut y voir un manque de sérénité du camp parisien après une victoire poussive, une volonté de ne pas s’aliéner sa star brésilienne ou une stratégie pour mettre la pression sur le corps arbitral en prévision du sprint final. Mais comme toujours, il reste sur la table le débat sur le traitement subi par Neymar, le joueur ayant subi le plus de fautes face à Lens (sept au total) », explique le quotidien francilien après ce coup de sang de Leonardo.