PSG : Neymar aurait refusé de s'entraîner

PSG : Neymar aurait refusé de s'entraîner

Photo Icon Sport

A deux semaines du match retour contre Dortmund, le Paris Saint-Germain semble traverser une tempête. Et on apprend que Neymar aurait refusé de s'entraîner après le carton en coupe à Dijon.

Mise à jour : Neymar s'est bel et bien entraîné le 13 février, L'Equipe affirmant s'être trompé de date

Le Paris Saint-Germain a besoin de calme et de sérénité afin de préparer au mieux son 8e de finale retour de Ligue des champions dans deux semaines jour pour jour contre Dortmund, mais c’est très mal parti. Même si les joueurs ont diffusé une photo prise lundi midi dans un restaurant sur le thème de l’union sacrée du groupe, c’est nettement moins clair dans les coulisses du Camp des Loges. Et c’est encore une fois le cas Neymar qui suscite toutes les attentions. La star brésilienne du PSG, qui s’était plaint de ne pas avoir été titularisé avant le match à Dortmund, avait pointé implicitement du doigt la responsabilité de Thomas Tuchel et Leonardo. Mais Neymar a tout de même oublié de signaler que son attitude avant ce déplacement au Signal Iduna Park n’avait pas été exemplaire.

Car le 13 février dernier, au lendemain de la large victoire du Paris Saint-Germain à Dijon en Coupe de France (6-1), Neymar n’a pas hésité à défier Thomas Tuchel. Selon L’Equipe, l’attaquant de la Seleçao et du PSG a tout simplement refusé de s’entraîner avec ceux qui n’avaient pas joué à Dijon, comme c’est l’habitude. Tandis que ceux qui avaient participé à cette rencontre étaient restés aux soins, Neymar, qui n’était pas dans le groupe, devait lui participer à la séance collective. Ce qu’il a refusé de faire. A priori, ce sont les propos de Thomas Tuchel la veille qui aurait fait monter le Brésilien dans les tours. L’entraîneur allemand du Paris SG avait en effet confié ne pas être certain « à 100% » que Neymar pourrait jouer une semaine plus tard à Dortmund. Un déclaration qui a irrité l’ancien joueur du FC Barcelone, lequel réclamait lui de pouvoir jouer, ce que le staff médical ne voulait pas. Le refus de s'entraîneur collectivement ne semble pas avoir été suivi d'une sanction. Etonnant dans la mesure où le retour de Leonardo, l'été dernier, à la demande de l'Emir du Qatar avait justement pour but de serrer la vis.