PSG : Neymar, Mbappé et des jeunes, le pari fou ?

PSG : Neymar, Mbappé et des jeunes, le pari fou ?

Le Paris Saint-Germain ne pourra pas faire des folies financières au prochain mercato. Et Leonardo veut profiter de cela pour modifier les choses en misant plus sur les Titis du PSG.

La petite entreprise du Paris Saint-Germain ne connaît pas la crise, s’expose au firmament suggère la reprise. Embauche. Débauche. Inlassablement se dévoile. Mais pourtant, l’épidémie sanitaire s’est associée au scandale Mediapro, et le PSG va tout de même devoir faire attention lors du prochain marché des transferts. Les caisses du club de la capitale sonnent le creux, et même si financièrement l’Emir du Qatar n’aurait aucun mal à les remplir, les règles du fair-play financier ne l’autorisent pas. Que doivent donc faire Leonardo et Mauricio Pochettino s’ils veulent renforcer l’équipe parisienne ? A priori, du côté des décideurs parisiens, on pourrait bien cesser d’empiler les joueurs très coûteux et de tenter d’association les stars déjà présentes et les meilleurs jeunes issus du centre de formation. Un vieux rêve de Nasser Al-Khelaifi, qui pour l’instant n’a jamais été concrétisé. Mais la situation économique actuelle pourrait décider Leonardo à se lancer dans ce nouveau modèle.

Et L’Equipe d’en dire un peu plus avant le déplacement du PSG ce samedi à Dijon. « Ces dernières semaines, les dirigeants de la capitale ont évoqué en interne la possibilité de s’appuyer à l’avenir sur un effectif composé d’un côté d’un noyau fort plus restreint de joueurs de tout premier plan (Neymar, Mbappé, Marquinhos, Verratti…), et de l’autre, de jeunes issus de la formation. Cette stratégie serait d’abord motivée par la situation financière (...) Cette stratégie, si elle est menée à terme, ne serait pas sans rappeler le Real Madrid des « Zidanes y Pavones ». Au début des années 2000, le président des Merengues, Florentino Perez, avait usé de cette formule pour illustrer son projet de bâtir une équipe composée de stars clinquantes (Zidane, Figo, Ronaldo, Beckham…) et de jeunes de la cantera (Pavon, Portillo, Mejia, Raul Bravo…) », rappelle le quotidien sportif. Un choix d’autant plus fort que ces derniers temps on parlait plus de Lionel Messi que des Titis au Paris Saint-Germain.