PSG : Neymar découvre une réalité terrible

PSG : Neymar découvre une réalité terrible

Icon Sport

Neymar ne découvrira son nouvel entraîneur au PSG que la semaine prochaine, mais à distance le joueur brésilien a compris que l'été sera chaud pour lui du côté de Paris.

Si les saisons précédentes, Neymar avait préparé son retour à Paris en multipliant les photos sur les réseaux sociaux où on le voyait travailler physiquement, cette année la star brésilienne n’a pas voulu en faire trop, ayant compris que les dirigeants du PSG l’attendaient pour la reprise de l’entraînement avec des choses à lui dire. Comme d’autres internationaux du club de la capitale, le numéro 10 fera son retour lundi prochain au Camp des Loges, et il découvrira à cette occasion son nouvel entraîneur, Christophe Galtier. Mais Neymar et son entourage devront aussi s’expliquer de vive voix avec Luis Campos, le nouveau patron sportif du Paris Saint-Germain. Ce dernier a reçu le feu vert du Qatar pour régler le cas Neymar, et il ne fait aucun doute que si ce dernier peut être transféré durant ce mercato, ce sera le cas. Cependant, Campos a beau être doué dans ce genre d’opération, assisté qu’il sera par Antero Henrique, cela n’empêche pas le fait que se débarrasser Neymar commence à relever de la mission impossible.

L’attaquant brésilien le découvre au fil des jours, même s’il a levé l’option qu’il avait pour rester au PSG une saison de plus et qu’il hurle aux « fake news », le Paris Saint-Germain ne croit plus en lui. Une fois que cela est dit, il faut désormais trouver un club pour Neymar, et c’est là que la réalité devient glaçante pour Neymar. Car à ce jour, et malgré les rumeurs, le constat est qu’aucune équipe de top niveau ne veut du joueur de 30 ans. Pour preuve, tandis que le nom de Chelsea revenait sans cesse dans l’actualité, Thomas Tuchel a prévenu le nouveau propriétaire du club londonien qu’il fallait oublier totalement Neymar, l’ancien entraîneur allemand du PSG ne voulant pas travailler avec un joueur dont il connaît les énormes qualités, mais aussi les gros défauts. Exit donc la piste Chelsea, qui se focalise plutôt sur les signatures de Raheem Sterling et Raphinha comme le précise ce mardi le Daily Mail, et ne fera aucune offre pour Neymar. Mais en Premier League, une autre superpuissance a dit non.

Neymar de retour au Brésil pour l'amour du foot 

En effet, au moment où l’entraînement reprend du côté de Liverpool, l’idée de voir Neymar rejoindre l’effectif de Jurgen Klopp a été lancée. Sur ESPN, Don Hutchison, ancien international écossais des Reds, a mis un tacle sans pitié au joueur brésilien. « Des équipes comme Liverpool ne voudront pas de lui. Chaque soir, Neymar doit se coucher et se demander pourquoi il a signé au PSG et quitté Barcelone alors qu’il survolait tout avec Lionel Messi et Luis Suarez. Il était à son apogée et presque intouchable (...) Il ne bougera pas avant quelques années, et s’il aime vraiment le football, il devra retourner au Brésil, rien que pour l’amour du jeu », a confié l’ancien milieu de terrain, qui ne voit donc pas Neymar débarquer cet été du Paris Saint-Germain en Premier League. Pour le joueur brésilien, tout cela est évidemment brutal.

L'Italie ayant rapidement tourné les talons en comprenant que le salaire de Neymar était incompatible avec la situation économique en Serie A, il ne reste que l'Espagne pour accueillir l'ancien joueur du FC Barcelone, sachant que le Bayern Munich n'y pense même pas. Cependant, le Barça ne pouvant pour l'instant que s'offrir des joueurs en fin de contrat (Kessié, Christensen), on voit mal comment Joan Laporta pourrait faire revenir celui qui en plus n'est plus du tout en odeur de sainteté du côté du Camp Nou. Les portes se referment donc une par une à l'évocation du joueur brésilien, et du côté du Paris Saint-Germain on semble devoir se faire à l'idée que Neymar sera là cette saison, et probablement les suivantes. Le salaire monstrueux accordé au joueur (32 millions d'euros par an) jusqu'en 2027 ressemble désormais à un énorme boulet, à l'attaquant d'essayer de changer la donne et de redevenir celui que Nasser Al-Khelaifi était allé chercher en 2017 pour 222 millions d'euros.