PSG : Mbappé convoque l’Emir du Qatar

PSG : Mbappé convoque l’Emir du Qatar

Icon Sport

C’est comme prévu le dossier chaud de l’été. Kylian Mbappé est actuellement en vacances, et le PSG se retrouve totalement coincé.

Nasser Al-Khelaïfi avait annoncé qu’il n’y avait aucune inquiétude à avoir concernant son attaquant international français, que ce dernier ne partirait pas cet été sous la forme d’un transfert, ni l’an prochain en étant libre. Il ne reste donc que la prolongation de contrat. Pour cela, le Qatar se propose de reprendre la main en gérant directement les choses depuis Doha, avec une offre salariale à la hauteur de Neymar, et des recrues à la pelle pour le convaincre de la solidité du projet parisien. Une bonne chose, mais pas suffisante à priori pour Kylian Mbappé, qui va demander directement des comptes auprès de l’Emir du Qatar selon Grégory Schneider, très affirmatif sur La Chaine L’Equipe. 

« On ne lui a pas dit, pas donné la garantie, qu’il pourrait partir en 2022 s’il devait prolonger au PSG. Donc, la seule manière de partir, c’est d’être libre. Dans sa tête, Mbappé se dit qu’ils ont coincé Ben Arfa, Rabiot, Verrati et Neymar. Mbappé se dit que s’il signe, il va être bloqué. Il ne veut pas une garantie morale, il ne veut pas de la parole de Leonardo, ni de Nasser Al-Khelaïfi. Il veut la parole d’Al-Thani. Donc si l’Emir du Qatar, je te laisse partir après si tu prolonges, il le croira et cela se passera comme ça. Car Nasser peut lui garantir un truc, et l’Emir passe au-dessus de lui et ça ne va pas tenir. Tant qu’il n’a pas cette assurance de l’Emir, il ne s’approche pas d’un stylo à moins de 10 mètres », a assuré le journaliste de Libération, pour qui Mbappé se sait en position de force, mais pas totalement fermé à une prolongation. A condition de pouvoir ensuite partir vers le Real Madrid dans un an ou deux, sans être retenu par le PSG. Une situation tendue donc, surtout que Kylian Mbappé peut très bien se dire qu’il sera libre de faire ce qu’il veut dans un an désormais.