PSG : Leonardo roi des embrouilles, le Qatar interpellé

PSG : Leonardo roi des embrouilles, le Qatar interpellé

Icon Sport

De retour à la direction sportive du Paris Saint-Germain depuis 2019, Leonardo n’a pas vraiment marqué des points ces derniers temps…

Son premier passage au sein du club de la capitale française avait été couronné de succès. En faisant venir des stars comme Thiago Silva, Ibrahimovic, Cavani ou Beckham, le dirigeant brésilien avait clairement fait passer le PSG dans une autre dimension, sachant aussi que le recrutement avait abouti à des titres sur le terrain. Parti en claquant la porte puis rappelé par Nasser Al-Khelaïfi il y a deux ans, quand Paris n’avait pas trouvé son bonheur avec Antero Henrique ou Patrick Kluivert, Leonardo est donc au centre des affaires. Sauf que depuis son retour, le PSG n’a pas vraiment progressé au niveau de l'institution, malgré deux derniers carrés de suite en Ligue des Champions. Puisque chaque saison, Paris a son lot de problèmes. Et selon Romain Molina, Leonardo est bien le principal fautif. 

« Leonardo semble être le dénominateur commun à cette crise »

« Leonardo est adoré par les fans. Le PSG l’a fait revenir pour ça, pour l’image. Quand tu n’es pas dans le milieu, tu penses que Leonardo fait du bon travail. Mais en interne, sa côte d’amour n’est pas élevée… Il a des problèmes avec le coach, avec la direction, le service communication, les jeunes… Au bout d’un moment, Leonardo semble être le dénominateur commun à cette crise. C’est lui et son adjoint Angelo Castellazzi, qui fait aussi l’unanimité contre lui au club. Leonardo est un excellent communicant devant les médias. Mais depuis son retour, son bilan est apocalyptique. Il a réussi à tout foirer… La relation avec les cadres, c’est compliqué. Dans les dossiers Kouassi et Aouchiche, il s’est fait balader. Il a prolongé Kurzawa en doublant son salaire… Bernat, il a 8 ME par an. Et il a mis 50 ME sur Icardi, un attaquant que son coach ne voulait pas. De plus, il n’a pas réussi à vendre des joueurs. Personne n’est intouchable au PSG. Après, le club est dirigé selon les états d’humeur de l’émir. Donc c’est un mode de fonctionnement différent. Du jour au lendemain, l’émir peut virer quelqu’un », a lâché, sur Eurosport, le journaliste, qui estime donc que le PSG irait droit dans le mur en gardant Leonardo aux côtés de Mauricio Pochettino en vue de la saison prochaine...