PSG : Keylor Navas vendu au retour du Qatar, c'est l'obsession

PSG : Keylor Navas vendu au retour du Qatar, c'est l'obsession

Icon Sport

Actuellement au Qatar où il participe à la Coupe du Monde avec le Costa Rica, Keylor Navas sait que sa carrière au Paris Saint-Germain est terminée. Le gardien de but ne doit pas s'attendre à un cadeau à son retour de Doha.

Poussé sur le banc du PSG depuis que Christophe Galtier a officiellement fait savoir qu’il avait fermement décidé que Gianluigi Donnarumma était le numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens de but pour toute la saison, Keylor Navas espérait pouvoir avoir un peu d’air durant le Mondial. Mais pour le Costa Rica, la Coupe du Monde a débuté de manière cauchemardesque, et si Navas n’est pas impliqué dans la totalité des 7 buts encaissés contre l’Espagne, le portier du Paris Saint-Germain n’a pas été impérial, loin de là. Avant de croiser dimanche la route du Japon, le gardien costaricien va devoir retrouver ses esprits afin de ne pas voir sa carrière internationale tourner au vinaigre. Car s’agissant de celle au PSG, elle paraît être terminée même si Keylor Navas a un contrat jusqu’en juin 2024. Cependant, Luis Campos et Antero Henrique ont déjà tranché, et les choses devraient changer dès le mois de janvier.

Keylor Navas priorité numéro 1 en janvier 2023

Le quotidien sportif affirme en effet que la vente définitive de Keylor Navas dès le mercato d’hiver 2023 est « l’objectif prioritaire de janvier 2023. » Il s’agit pour le Paris Saint-Germain de faire entrer de l’argent dans les caisses, histoire de ne pas mettre en furie les responsables du fair-play financier, et la cession de la doublure de Gianluigi Donnarumma est considéré comme étant la plus à même de réussir. Cependant, le transfert de Navas risque de se heurter une nouvelle fois à la volonté du joueur, car l’été dernier, alors que son départ du PSG était envisagé, le joueur de 35 ans avait fermement fait savoir aux dirigeants des champions de France qu’il était totalement opposé à cette solution. Cependant, lassé de cirer le banc, l’ancien gardien de but du Real Madrid pourrait cette fois accepter une offre en janvier prochain. Un deal gagnant-gagnant, même si on voit mal un club proposer à Keylor Navas un salaire digne de celui à Paris. Toujours le même problème pour Paris.