PSG : Domenech sort le drapeau argentin, Mbappé ne va pas aimer

PSG : Domenech sort le drapeau argentin, Mbappé ne va pas aimer

Icon Sport

La saison passée, le principal détonateur du PSG était sans conteste Kylian Mbappé. Mais dans cet exercice 2022/2023, Lionel Messi est redevenu le joueur légendaire qu'il a toujours été. Pour cet ancien sélectionneur, le vrai patron de Paris est la Pulga.

Cette saison, Lionel Messi fait du Messi. En 17 matchs disputés, l'Argentin a déjà inscrit 12 buts et délivré 13 passes décisives, c'est déjà autant que sur l'ensemble de la saison dernière, mais en 34 matchs joués. Leo Messi est enfin à son vrai niveau et porte le PSG, en Ligue 1 comme en Ligue des Champions. Si l'année dernière Mbappé était sans aucun doute le leader offensif de Paris, avec les retours en forme de Neymar et Messi, la situation a légèrement changé. Pour Raymond Domenech, Messi est le meilleur joueur au monde, et le vrai patron du PSG, c'est lui. Pas Kylian Mbappé.

Messi dicte sa loi à Paris

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leo Messi (@leomessi)

« Après le Barça, Messi a eu une année très difficile. Mais maintenant, ce qu’il fait, ce que nous voyons, c’est le même qu’il y a quatre ou cinq ans. Il est le joueur du PSG. À Paris, c’est désormais Messi qui gagne les matches. C’est celui qui fait la différence. Mbappé peut jouer de très bons matches, mais celui qui apporte quelque chose de différent, c’est Messi, toujours » a déclaré l'ancien sélectionneur de l'Équipe de France dans une interview pour le média argentin Olé. Une confidence à la sauce sud-américaine surprise de la part de Raymond Domenech, qui n'est pas à une sortie provocatrice de plus. Pas sûr que l'international Français (59 sélections) apprécie les propos de l'ex-coach du FC Nantes. Si Messi réalise un début de saison grandiose, Mbappé n'est pas en reste côté statistique et affiche un bilan plus que séduisant. Le natif de Bondy a inscrit 17 buts en autant de matchs disputés avec le PSG cette saison. Malheureusement, ce n'est pas suffisant pour être le leader du club de la capitale. Du moins aux yeux de Raymond Domenech.