PSG : Daniel Riolo révèle comment tout cela va se finir !

PSG : Daniel Riolo révèle comment tout cela va se finir !

Photo Icon Sport

Les scoops balancés par Football Leaks ont mis la pression sur le Paris Saint-Germain, soutenu trop fermement par le Qatar, mais également sur l'ensemble du football européen, l'UEFA semblant vouloir éviter l'explosion du système. Car outre le PSG, on a appris ce samedi qu'un quatuor de gros clubs (Barça, Juventus, Real Madrid et Bayern Munich) a lui aussi dealé avec l'instance européenne du football pour son propre bénéfice. Pour Daniel Riolo, toutes ces histoires ne peuvent pas se terminer comme cela, et tout porte à croire que la Ligue des champions va plus ou moins rapidement disparaître.

Le journaliste de RMC a été très clair sur ce sujet. « Je me fiche bien de savoir si le contrat QTA est gonflé ou pas. Il l’est, assurément. Le PSG a été sanctionné et s’il le faut, il le sera encore. Ce qui me gêne, c’est la tronche de ceux qui réclament les sanctions. Ce qui me gêne, c’est le harcèlement orchestré par le "cartel" des conservateurs. Allez condamnons le PSG. Retirons la Coupe du monde au Qatar. Radions beIN Sports aussi. Et que tous les clubs qui ont encaissé du pognon de cette chaîne le rendent. Ainsi que les clubs qui ont touché sur les transferts du PSG. Ah et puis les clubs qui touchent du blé sous forme de sponsoring de cet état, allez, là aussi faut rendre. Aéroport de Doha, Banque du Qatar, allez, c’est sale, on rend ! Oui, car cet argent est sale non ?! C’est bien ça le problème. L’argent forcément sale. Les enquêtes de Football Leaks sont l’œuvre d’une presse très marquée politiquement. Très à gauche. L’argent est sale et si on le dénonce, ça changera. Je ne conteste pas l’idée. Ce n’est pas le débat. Reste le fait de croire qu’on va ou non changer les choses. L’idée du "bien" qui va déferler et endiguer le "mal". Je respecte ce travail. Quelque part, il me fascine même. On dénonce une personne en étant "sourcé" par les ennemis de ceux qu’on va balancer ! Système merveilleux et vertueux… Il est plus simple d’être cynique, je le confesse. Et alors on fait quoi ? On ne fait rien ? Et bien dans mon cynisme facile, j’observe différentes choses. Tout d’abord, une forme d’auto-régulation. Dans cet affreux capitalisme footballistique, on peut mettre autant d’argent qu’on veut, à un moment, ça ne fait plus la différence. Une fois qu’on entre dans le club des "350-400" millions de budget, on est un acteur majeur en Ligue des champions. J’observe aussi que de cette remarque naîtra inévitablement la "Super Ligue Européenne". Une affaire de temps. Si le PSG ou un autre fait sauter le Fair Play Financier devant la justice européenne, on aura franchi une étape décisive. Une autre sera passée quand le PSG ou un autre arrêtera d’être un "bon élève" de l’UEFA en usant d’autres contournements à la règle. Alors, face à une histoire du foot faite de dérégulations, ce sont les clubs eux-mêmes qui, au lieu de se dénoncer, s’entendront à la mode NBA. On y vient, bien ou pas, je ne sais pas. Mais c’est en approche, c’est inévitable… », a expliqué, sur son blog, un Daniel Riolo qui sent le coup venir.