PSG : Benarbia exige un attaquant de plus au mercato pour le PSG

PSG : Benarbia exige un attaquant de plus au mercato pour le PSG

Photo Icon Sport

En l'absence d'Edinson Cavani, le Paris Saint-Germain n'a pas de remplaçant attitré au poste d'avant-centre. Un défaut qu'Ali Benarbia n'hésite pas à pointer.

Lors du dernier mercato, le club de la capitale a dépensé plus de 400 millions d'euros pour renforcer son effectif. Si les côtés ont connu un sérieux renouveau, avec les arrivées d'Alves, de Berchiche, de Neymar et de Mbappé, Paris n'a pas recruté un véritable numéro neuf. Un poste dépeuplé qui n'a pas été doublé depuis le départ de Zlatan Ibrahimović en 2016. Et pourtant Edinson Cavani répond parfaitement aux attentes puisqu'il empile les buts comme des perles depuis plus d'un an. Mais quand l'attaquant uruguayen est absent, comme cela a été le cas le week-end dernier lors de la victoire contre Dijon (2-1), le PSG manque cruellement d'un tueur de surface, même si Mbappé peut jouer avant-centre. Ce qui pourrait faire défaut à Paris dans les mois à venir, selon Ali Benarbia.

« Le Paris Saint-Germain n’a pas recruté d’avant-centre cet été. Ils avaient pris Zlatan Ibrahimovic et ensuite Edinson Cavani. Depuis, plus rien. Il n’y a pas d’avant-centre sur le banc derrière Cavani. Si Cavani se blesse, tu peux mettre un Neymar, un Mbappé, un Di Maria, ce sont des joueurs qui tournent autour, mais ils ont besoin d’un finisseur, d’un avant-centre qui ne réfléchit pas, qui passe son temps à terminer les actions. Toutes les équipes doivent en avoir au moins deux et encore plus celles en Champions League. Si Cavani se blesse, d’ailleurs heureusement que c’est un robocop et qu’il est costaud physiquement, et que tu dois jouer des matchs importants sans lui ça peut devenir compliqué », a lancé, sur RMC, l'ancien milieu du PSG, qui estime donc que Paris devra recruter un nouveau buteur lors du prochain marché, même si cela paraît secondaire dans l'esprit de la direction puisque la priorité est de faire venir un milieu défensif.