PSG : 528 ME, salaire, primes, commissions... Le très cher transfert de Neymar

PSG : 528 ME, salaire, primes, commissions... Le très cher transfert de Neymar

Photo Icon Sport

Ce vendredi soir, Mediapart et les Football Leaks s'attaquent au transfert record de Neymar au Paris Saint-Germain.

Après le fair-play financier de l’UEFA, le transfert de Kylian Mbappé et les fichiers ethniques au sein de la cellule de recrutement, les Football Leaks poursuivent leur travail de sape autour du club de la capitale. Cette fois-ci, place au gigantesque transfert de Neymar. Estimée à 222 millions d'euros durant l'été 2017, cette transaction globale est finalement beaucoup plus élevée, puisqu'un montant de 528 ME sur cinq ans est avancé par Mediapart, dont une dépense de transfert de 233 684 000 euros. Dans les nouvelles révélations, on apprend que Paris « s'est mis en danger pour boucler ce transfert », considéré comme « un gouffre financier ».

Puisque l’international brésilien touche un salaire de 30 millions d’euros ultras net par saison jusqu'en 2022, ce qui représente un chèque annuel de 54,7 ME avec les charges pour le PSG. Un contrat XXL auquel il faut ajouter une prime collective, estimée à 300 000 euros pour la saison dernière, et une prime d’éthique (4,5 ME par an). Ce qui représente un sacré pactole pour l’ancien joueur du Barça. Mais ce n'est pas tout, car dans ce transfert record, le PSG a aussi arrosé les proches de la star auriverde.

Son père en premier lieu, vu qu'en cas de victoires dans toutes les compétitions, Neymar Senior pourrait percevoir 30,8 millions d’euros par an. En plus de cela, le père du Ney touche une commission annuelle de 10,7 millions d’euros de la part du PSG afin que le club francilien puisse utiliser l'image de son fils. Dans cette partie de la négociation, l'agent Pini Zahavi a également gratté 1,5 ME en 2018, puis 2 ME annuels lors des quatre prochaines saisons. Et pour finir, Neymar Sr a aussi gagné une prime de contrat de 6 ME en janvier 2018, et s'apprête à en encaisser une autre de 3 ME en 2019. Des sommes à n'en plus finir qui donnent froid dans le dos, surtout que le PSG « ne possédait pas des fonds nécessaires pour boucler l’opération au début ». Un problème réglé par le Qatar depuis, mais le PSG s'est donc mis dans le rouge vis-à-vis du fair-play financier de l'UEFA avec le seul transfert de Neymar...