Le Qatar a une offre à 300 millions pour acheter 10% du PSG !

Le Qatar a une offre à 300 millions pour acheter 10% du PSG !

Icon Sport

Tandis que certains pensent que le Qatar pourrait vendre le Paris Saint-Germain après le Mondial, Nasser Al-Khelaifi a reçu une offre pour s'offrir 10% du club contre 300 millions d'euros.

Plus de 11 ans après avoir acheté le PSG à Colony Capital pour un total de 100 millions d’euros, Qatar Sports Investments a fait du club de la capitale une des plus grandes franchises du monde. Avec Neymar, Lionel Messi et Kylian Mbappé, le club de football de Paris prospère, mais forcément avec le début du Mondial au Qatar, la question de la pérennité de l’investissement de l’Emir au PSG se profile. D’autant que ce samedi, L’Equipe affirme qu’un fonds d’investissement américain a transmis à Tamim ben Hamad Al Thani une proposition de racheter 10 à 15% du Paris Saint-Germain. Si l’on considère la valorisation actuelle du club de la capitale, on estime à 300 millions d’euros l’acquisition de 10% du PSG, soit le prix total de l’Olympique de Marseille à en croire les rumeurs sur les exigences de Frank McCourt. Il y a cependant une précision qui change clairement la donne dans cette offre américaine pour Paris.

Le Qatar n'a pas l'intention de vendre le PSG

Face à cette proposition reçue il y a quelques semaines, la position de QSI semble totalement claire, les dirigeants qataris n'ont pas l'intention de vendre 10, 15 ou même 100% du Paris Saint-Germain. Tandis que le club a largement investi dans son centre d'entraînement et continue à dérouler une politique marketing impitoyable, des sources proches de l'Emir ont fait savoir au quotidien sportif que l'idée même d'une cession du PSG n'était pas à l'ordre du jour. Mais quoi qu'il en soit, du côté du Parc des Princes, on sait déjà que des investisseurs sont prêts à bondir pour s'offrir les champions de France dont l'image mondiale est évidemment un énorme atout. Le seul danger concerne évidemment toutes les affaires qui tournent autour de Nasser Al-Khelaifi, mais là encore on reste très serein au sein des instances dirigeantes du Paris Saint-Germain.