L'Emir Al Thani veut Zidane, ça va chauffer au PSG !

L'Emir Al Thani veut Zidane, ça va chauffer au PSG !

Icon Sport

L'Emir du Qatar veut Zinedine Zidane pour entrainer le Paris SG et absolument personne d'autre. Après le tour de force avec Mbappé, le forcing commence pour le coach français. 

Vous pensiez que le Paris SG avait sorti le grand jeu en 2017, quand il a signé Neymar et Mbappé à quelques semaines d’intervalle ? Ou en 2021 quand Sergio Ramos et Lionel Messi ont rejoint les rangs du club de la capitale ? 2022 s’annonce encore plus fort. Le champion de France a réussi à retenir Kylian Mbappé, qui ne semblait pouvoir signer qu’au Real Madrid. Et d’autres énormes objectifs sont encore en vue, avec l’arrivée de l’Emir du Qatar en personne à Paris. Tamim ben Hamad Al Thani a fait du PSG son jouet via la société d’investissement QSI, et il a encore des rêves. Gagner la Ligue des Champions est le plus important, et pour cela, le sixième souverain le plus riche du monde n’hésite pas à mettre la main à la poche. Il a réussi à inverser la tendance dans le dossier Mbappé, et compte bien en faire de même avec Zinedine Zidane. 

Zidane impliqué de longue date avec le Qatar

Les heures de Mauricio Pochettino étant comptées, le PSG cherche un nouvel entraineur. De nombreux noms sont cités, mais si aucune avancée concrète n’a été signalée ces dernières semaines, c’est qu’il y a une raison évidente. Selon le journaliste Fabrice Hawkins, l’Emir du Qatar n’a qu’un seul nom en tête pour entrainer le Paris SG : celui de Zidane. Pas question pour lui d’envisager une autre solution ou un plan B, l’idée est de convaincre l’ancien coach du Real Madrid que le projet parisien est fait pour lui. Bien évidemment, « Zizou » a du sang marseillais et rêve de devenir sélectionneur de l’équipe de France. Mais il a aussi des relations de longue date avec le Qatar, dont il a très tôt été ambassadeur de la Coupe du monde qui se déroulera en fin d’année. 

L'Emir du Qatar à Paris pour trois raisons

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Néanmoins, avant de voir Zidane s’asseoir sur le banc de touche du Parc des Princes, il y a encore un sacré bout de chemin à faire. En effet, Fabrice Hawkins confirme qu’absolument aucun accord n’a été trouvé entre les deux parties, malgré le forcing mené par l’Emir du Qatar, venu à Paris pour assister à Roland-Garros, à la finale de la Ligue des Champions, mais aussi pour faire avancer de gros dossiers au PSG. De plus, en interne, on se demande si Luis Campos, futur directeur sportif et grand manitou du recrutement, peut s’entendre avec Zidane, chacun ayant une vision de la gestion d’un effectif bien différente. Pour le moment, la question ne se pose pas, car même si le contact existe, le champion du monde 1998 n’est pour le moment pas convaincu que le Paris Saint-Germain est ce qu’il faut pour lui dans sa carrière. Mais les dirigeants qataris ont clairement des moyens hors normes et surtout une grosse volonté d’inverser la tendance, et Zidane peut s’attendre à être sollicité de manière intensive jusqu’à ce qu’une réponse claire et nette soit donnée.