PSG : Neymar, il passe, tu le casses, l'OL avait son plan

PSG : Neymar, il passe, tu le casses, l'OL avait son plan

Photo Icon Sport

Neymar est sorti intact de la finale de la Coupe de la Ligue face à Lyon. Pourtant, du côté de l'OL on était déterminé à ne pas laisser la star brésilienne du PSG faire son show.

Le Paris Saint-Germain dispute contre Sochaux son dernier match de préparation avant de défier l’Atalanta en Ligue des champions. Et forcément du côté de Thomas Tuchel, on espère qu’aucun joueur ne sera physiquement touché durant cette rencontre amicale. Car après la blessure à la cheville de Kylian Mbappé face à l’AS Saint-Etienne, il ne faudrait pas que Neymar soit rattrapé lui aussi par le chat noir qui faisait qu’avant chaque match décisif le joueur brésilien se blessait. Vendredi dernier, face à l’Olympique Lyonnais, Neymar a pris des coups, mais s’en est sorti sans dommage. Evoquant le traitement qu’il a réservé à son compatriote, Bruno Guimaraes explique ce mercredi dans L’Equipe que face à un tel joueur, il n’y a pas d’autre solution que de faire faute quand il avait pris le dessus. Le joueur brésilien de l’OL n’a aucun état d’âme à reconnaitre qu’il faut savoir faucher Neymar quand ce dernier passe trop souvent.

Et Guimaraes assume ses fautes sur Neymar même si cela finit par une sortie précoce, comme cela a été le cas pour lui. « Pourquoi je suis sorti en seconde période ? Je ne sais pas, je pense que j’avais pris un carton jaune et que le coach avait peut-être peur que je prenne un rouge, parce que marquer Neymar avec un avertissement, ce n’est pas simple ! (...) Neymar, je le connais bien, je l’ai vu à l’œuvre tellement de fois que je sais comment il joue. Il est très rapide, très vif, pour moi il est incroyable, c’est peut-être le meilleur du monde. Mais je pense l’avoir bien contenu. Et quand il est passé, j’ai fait la faute (sourire), deux fois. Sur le coup, on a échangé quelques mots, il n’était pas content mais c’est le foot, si je le laissais s’échapper, je savais qu’il aurait tué le match. Mais après la rencontre, on a parlé, tout va bien entre nous », confie Bruno Guimaraes, qui pourra parler de tout cela avec Neymar si les deux joueurs se retrouvent en Seleçao à l’automne ce qui semble devoir être le cas.