OL : L'agresseur d'Everton se défend d’être une « put...de tête de noeud »

OL : L'agresseur d'Everton se défend d’être une « put...de tête de noeud »

Photo Icon Sport

Depuis jeudi soir, un supporter d'Everton, désormais banni à vie à Goodison Park, est connu dans toute l'Europe, et pas vraiment en bien. Ce fan du club de Liverpool a été vu à la télévision avec un enfant de trois dans les bras en train d'aller se mêler à une altercation entre joueurs d'Everton et de l'OL.

Se confiant ce dimanche dans le Sunday People, le père de famille, qui s'est de lui même présenté à la police, avoue avoir honte, mais il accuse également le club de grosses négligences dans l'organisation. « J’ai quitté le commissariat après avoir été entendu avec mon avocat pendant 30 minutes. J’ai honte de ce que j’ai fait, je le sais. Mais je ne suis pas une put... de tête de noeud. Les joueurs ont mis mon mon fils en danger, ils sont supposés être des exemples (sic) J’ai mis mon fils et moi-même dans une positions dangereuse en détournant le ballon, et nous avons été emportés par d’autres fans. Avant que je comprenne quoi que ce soit, nous avons été poussés vers les joueurs, car la porte qui nous tenait éloignés du terrain aurait dû être fermée et elle ne l'était pas. Everton devait fournir une sécurité adéquate et ce n’était pas le cas. Je savais que je me mettais en danger en faisant cela, mais ce n’était pas intentionnel. J’ai trop fait attention aux cris des joueurs et avant que je comprenne quoi que ce soit je me suis retrouvé là-dedans, explique ce supporter surexcité de 30 ans, qui risque bien plus qu’un bannissement à vie de Goodison Park et une sanction judiciaire. En effet, son ex-épouse souhaite désormais récupérer la garde de son fils. Mon ex-femme m’a téléphoné en larmes et comme je vis avec ma mère, je crains ce que les services sociaux, qui veulent me voir, vont me dire. »