OL : Dembélé sème un énorme doute à Lyon

OL : Dembélé sème un énorme doute à Lyon

Peter Bosz a des certitudes à Lyon en ce début de saison mais les bonnes entrées de Moussa Dembélé peuvent tout faire basculer.

Dès les matchs amicaux, Peter Bosz a prévenu que l’OL construirait son effectif durant le mercato pour jouer en 4-3-3, un système cher à l’entraîneur des Gones. Johan Lepenant, Corentin Tolisso ou encore Alexandre Lacazette ont été recrutés pour animer au mieux ce système, ce qui est plutôt bien fait depuis le début de la saison puisque l’Olympique Lyonnais, vainqueur d’Angers ce week-end, est toujours invaincu. Néanmoins, les très bonnes entrées en jeu de Moussa Dembélé instaurent peu à peu le doute dans l’esprit de Peter Bosz. Et pour cause, il pourrait être tentant pour l’entraîneur de l’OL d’associer le capitaine de la saison dernière au nouveau capitaine lyonnais, à savoir l’indiscutable Alexandre Lacazette. Devant la presse avant le déplacement à Lorient dans le cadre du match en retard de la 2e journée de Ligue 1, Peter Bosz n’a pas caché que tout était possible à ce sujet.

Moussa Dembélé chamboule les plans de Bosz

« Moussa Dembélé est bien rentré deux fois. La troisième fois, il est rentré cinq minutes. Les deux, avec Alexandre Lacazette peuvent jouer ensemble. Une bonne équipe, ce n'est pas les onze qui démarrent. Il y a ceux qui rentrent. Tu peux être déçu de ne pas démarrer, mais j'ai donné un grand compliment à ceux qui sont entrés. Il n'y a pas que Moussa qui a fait une bonne entrée, Jeff (Reine-Adelaïde) aussi, les défenseurs aussi. Il y a aussi des joueurs qui ne rentrent pas, qui restent en tribunes, qui ne jouent pas à l'OL, c'est pire » a lancé Peter Bosz, qui n’a par ailleurs pas manqué de souligner la forme étincelante de Karl Toko-Ekambi, auteur d’un doublé face à Angers samedi soir. « Je ne regarde pas que le dernier match qu'on a joué. L'an dernier, Karl-Toko Ekambi était déjà décisif. Il ne faut pas perdre la confiance, Karl a l'expérience. Mais avec la concurrence et les jeunes qu'on a, les mauvaises performances ne peuvent pas durer très longtemps. Je n'ai pas eu peur que ça ne vienne pas pour Toko Ekambi » a analysé l’entraîneur de l’OL, dont les plans initiaux pourraient donc être chamboulés par la très bonne forme de certains éléments, ce dont Peter Bosz ne se plaindra pas…