L’OL et l’OM sous la menace de l’UEFA !

L’OL et l’OM sous la menace de l’UEFA !

Icon Sport

Alors que des incidents entre supporters ont eu lieu au Stade Vélodrome et au Groupama Stadium jeudi soir lors des matchs d’Europa League, l’OM et l’OL risquent d’être sanctionnés par l’UEFA…

Les ultras des Olympiques traversent une période compliquée. Puisque ce week-end, les supporters de l’OL et de l’OM sont interdits de déplacements. Les Lyonnais pour le derby contre l’ASSE dimanche soir, et les Marseillais pour le choc face à Lille, prévu dimanche après-midi… Des décisions venues d'en haut et en fonction de l'actualité, sachant que les supporters des deux grands clubs français ont été impliqués dans des problèmes sur la scène européenne cette semaine. En effet, jeudi, de nombreux incidents sont survenus à Lyon puis à Marseille.

Les supporters marseillais ont fauté contre Galatasaray

Au Vélodrome, lors du match nul contre Galatasaray (0-0), de gros débordements ont été constatés entre les supporters du club turc et ceux de l’OM. En fin de première période, la rencontre a même été interrompue pendant une dizaine de minutes à cause de jets de fumigènes sur la pelouse et entre les deux tribunes. Outre des provocations, avec des drapeaux de l'Arménie, certains supporters olympiens de la tribune Jean-Bouin ont également dépassé les bornes en lançant des bouteilles sur des membres du staff de Galatasaray, après une altercation entre Saliba et Diagne. Suite au coup de sifflet final, la situation a continué de dégénérer quand les Marseillais attendaient la sortie des Turcs pour en découdre. Dans des heurts sur le parvis du stade, quatre policiers ont été blessés et cinq supporters ont été interpellés…

L’OM, le récidiviste européen

En attente des rapports officiels sur ce match classé « à hauts risques », l’UEFA prévoit déjà d’ouvrir une procédure disciplinaire. Si les deux clubs seront menacés de sanctions, l’OM pourrait prendre très cher de la part de la commission de discipline de l’instance européenne. Tout simplement parce que Marseille a déjà de nombreux antécédents au cours des cinq dernières années. En 2018, l’OM avait par exemple écopé d’un an de suspension de Coupes d'Europe avec sursis, ainsi qu’un match à huis clos et 100 000 euros d'amendes. Malgré le fait que le délais de deux ans soit maintenant dépassé, et que Marseille ne risque donc pas d’être écarté d’une Coupe d’Europe en vue de la saison prochaine, l’OM risque quand même gros, selon les informations du journal L'Equipe.

Aussi des sanctions pour l’OL ?

Tout comme l’OL, qui a aussi subi des incidents en marge de son match contre Brondby (3-0). Au total, sept interpellations ont été faites, que ce soit pour des débordements avant, pendant ou après le match. À cause de jets de projectiles et de dégradations dans le stade, le club rhodanien va aussi avoir les oreilles qui sifflent devant l’UEFA… Car comme l’OM, les Gones ont un lourd passé disciplinaire, avec notamment un match à huis clos après de gros incidents survenus contre le CSKA Moscou en 2018… Autant dire que Lyon et Marseille peuvent désormais s’attendre au pire venant de l’UEFA.