Nice : La Populaire Sud fermée 4 matchs par le Préfet

Nice : La Populaire Sud fermée 4 matchs par le Préfet

Au lendemain des incidents intervenus lors de Nice-OM, le Préfet des Alpes-Maritimes a déjà pris des sanctions en fermant pour au moins 4 matches la Populaire Sud où ont débuté les soucis.

S’il a souhaité que la rencontre entre Nice et Marseille aille à son terme, coûte que coûte, dimanche soir à l’Allianz Riviera pour des raisons de sécurité, le Préfet des Alpes-Maritimes n’a pas tergiversé 24 heures plus tard lors d’une réunion de crise. Face à l’ampleur de la polémique, et conscient de l’image détestable donné par certains supporters de l’OGC Nice, le Préfet a pris une première mesure avant même les décisions de la commission de discipline de la LFP.

« Devant la gravité des incidents survenus, sans attendre les sanctions qu’il appartient à Ligue de football professionnelle (LFP) de décider, le préfet des Alpes-Maritimes a pris ce soir les décisions suivantes : fermeture de la tribune populaire Sud où les incidents ont éclaté pour les 4 prochaines rencontres disputées à domicile, mise en place dans les meilleurs délais d'un filet anti-projections devant la tribune populaire Sud, édiction de mesures d'interdiction individuelle de stade à l'encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police agissant dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le procureur de la République de Nice, étude d’un dispositif renforcé de sécurisation de la tribune Visiteurs afin de prévenir les projections et agressions », a précisé Bernard Gonzalez dans un communiqué.