FCN : Kombouaré prévient Kita, ce sera un divorce express

FCN : Kombouaré prévient Kita, ce sera un divorce express

Antoine Kombouaré a accepté la lourde mission d'essayer de sauver la place du FC Nantes en Ligue 1. Mais le coach français sait déjà qu'il n'ira pas au clash avec Waldemar Kita quoiqu'il arrive.

Après le bref, mais folklorique épisode Raymond Domenech, le président du FC Nantes, spécialiste du changement d’entraîneur, a fait appel à Antoine Kombouaré, au chômage depuis son licenciement par Toulouse. Le technicien kanak l’a précisé, il a une option pour deux saisons supplémentaires sur le banc des Canaris s’il arrive à maintenir le club en Ligue 1. Un challenge qui n’est pas gagné puisqu’avant d’affronter le PSG ce dimanche à Paris le FC Nantes est 19e de Ligue 1. Mais, se confiant dans Le Parisien, Antoine Kombouaré l’avoue sans détour, si Waldemar Kita ne veut plus de lui, il n’y aura pas besoin d’en faire des tonnes pour aboutir à un accord. Fonctionnant sans agent et sans avocat pour le représenter, l’ancien joueur nantais ne sera pas du genre à se lancer dans une procédure juridique longue durée.

Kombouaré a apprécié l'appel de Kita

Antoine Kombouaré sait que le président du FC Nantes a fait un pari en lui faisant confiance, là où certains ne lui conseillaient pas de recruter celui qui reste sur plusieurs échecs. Alors Kombouaré refuse d’avoir la mémoire courte. « Je fonctionne aussi à la reconnaissance. Quand j’arrive dans un club, je préviens que, quand il faudra se séparer, il faudra le faire vite. J’aime partir la tête haute et sans aigreur. Cela fait seize ans que j’entraîne et, à chaque fois, les séparations se sont faites en moins de deux heures, avec une franche poignée de main et aucune aigreur (...) Je sais ce que veut dire la notion de me donner un travail. Je n’ai jamais eu d’agent. Ni comme joueur ni comme coach. Tout se fait en direct. A chaque fois, c’est comme une main tendue. Savoir qu’on pense à moi, à chaque fois, cela me touche. C’est peut- être culturel, je n’oublie pas d’où je viens. Je suis toujours loyal », explique l’entraîneur du FC Nantes, qui ne sera donc pas un problème pour Waldemar Kita lorsque ce dernier aura décidé de channger d'entraîneur.