Nantes : Kolo-Muani n'a pas de coeur, Waldemar Kita enrage

Nantes : Kolo-Muani n'a pas de coeur, Waldemar Kita enrage

Icon Sport

Homme fort de l’attaque de Nantes depuis une saison et demie, Randal Kolo-Muani devrait quitter les Canaris pour zéro euro au mois de juin.

Avec 8 buts et 3 passes décisives depuis le début de la saison, Randal Kolo-Muani est sans conteste l’homme fort du FC Nantes en Ligue 1. Libre dans moins de six mois, l’international espoirs français a de grandes chances de partir pour zéro euro, alors que son profil affole la Bundesliga. De nombreux club allemands dont Fribourg ou encore Francfort ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour Randal Kolo-Muani et ont entamé des démarches pour tenter de faire signer l’attaquant du FC Nantes. Du côté de la Loire-Atlantique, on ne digère pas que Kolo-Muani envisage de partir sans rapporter un centime à son club formateur. Dans les colonnes du Quotidien du Sport, le président nantais Waldemar Kita a fustigé son attaquant ainsi que les clubs qui souhaitent le recruter.

Kita sans pitié avec Kolo-Muani

« Quand on accueille un gamin à l’âge de 15 ans, que l’on fait son éducation, sportive, mais pas seulement, on est en droit d’attendre autre chose. Mais ses parents, sa famille, nous répondent ‘on ne vous doit rien…’. Ce n’est pas très moral » a regretté Waldemar Kita avant de poursuivre. « Je n’ai jamais dit qu’il avait signé un contrat. En revanche, j’ai entre mes mains une proposition que Francfort lui a transmise, avant le mois de janvier, sans passer par le club, en totale infraction. Ce document est chez les juristes du club et à la FIFA. Ce qui est surprenant, c’est que dernièrement, le club nous a prévenus qu’il rentrait en contact avec le joueur » a lancé Waldemar Kita, qui a dénoncé auprès de la FIFA l’attitude du club de Francfort qui, selon le FC Nantes, a entamé des démarches pour recruter Randal Kolo-Muani avant que celui-ci n’entre dans ses six derniers mois de contrat.