Nantes : Deux ans que Kita se sent « pris pour un con »

Nantes : Deux ans que Kita se sent « pris pour un con »

Icon Sport

Homme fort du FC Nantes cette saison, Randal Kolo Muani vient de signer à l'Eintracht Francfort. Son président chez les Canaris, Waldemar Kita, n'a pas du tout apprécié la manière dont se sont déroulés les évènements. 

Son départ de Nantes semblait inéluctable. Avec 13 buts et 5 passes décisives en 37 matches, toutes compétitions confondues, cette saison, Randal Kolo Muani était suivi de près par de nombreuses écuries européennes. D'autant que son contrat expirait au 30 juin 2022. C'est finalement le club allemand de l'Eintracht Francfort, toujours en course en Ligue Europa après avoir notamment éliminé le FC Barcelone, qui est parvenu à arracher la signature du joueur. L'attaquant franco-congolais espère boucler son passage nantais par une victoire en Coupe de France ce week-end. En parallèle, son départ pour la Bundesliga a quelque peu contrarié son président, Waldemar Kita. 

Kita s'est senti floué par l'entourage de Kolo Muani

Interrogé par la presse régionale et plus particulièrement Presse-Océan, Waldemar Kita a expliqué avoir fait de son mieux pour faire rester Kolo Muani, mais que l'entourage du joueur n'avait pas forcément été correct avec lui : « Je me suis impliqué avec son père, idem pour Antoine (Kombouaré, le coach du FC Nantes, NDLR). Je pense qu'ils ont signé avec Francfort depuis deux ans. On m'a pris un peu pour un con. (...) À sa place, je regretterais d'avoir signé si vite. Car il aurait pu aller plus haut. J'ai proposé au père de prolonger le contrat, d'augmenter le salaire au-delà de 100 000 euros par mois et, en cas de revente, de toucher 50 %. Je ne peux pas faire mieux. Je lui souhaite tout le bonheur, car c'est un bon gamin, contrairement à son entourage. » Kolo Muani avait débarqué à Nantes en 2015 en provenance de Torcy. Il avait aussi fait l'objet d'un prêt, à Boulogne-sur-Mer, en National, entre 2019 et 2020. À son retour chez les Canaris, l'ascension a été fulgurante avec 60 matches de Ligue 1 disputés en deux saisons.