FCN : L’OL débarque, les Canaris activent le mode PSG

FCN : L’OL débarque, les Canaris activent le mode PSG

Relégable et avant-dernier de Ligue 1 avant la 33e journée, le FC Nantes espère se relancer face à l’Olympique Lyonnais dimanche soir. La tâche s’annonce compliquée pour les Nantais, qui devront augmenter leur niveau de jeu comme ils l’avaient fait à Paris.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Beaujoire n’est pas une forteresse imprenable cette saison. Le FC Nantes n’y a plus gagné en Ligue 1 depuis son succès face à Brest (3-1) le 18 octobre dernier. Alors six mois plus tard, la venue de l’Olympique Lyonnais n’incite pas à l’optimisme pour les hommes d'Antoine Kombouaré, pourtant capables de s’imposer sur le terrain du Paris Saint-Germain (1-2). Mais pourquoi les coéquipiers de Ludovic Blas ne parviennent pas à reproduire ce genre de performances ?

« Je ne sais pas du tout, a répondu le milieu offensif de Nantes. En allant au Parc, on a moins de pression parce que tu n’as rien à perdre quand tu vas à Paris. Ce n’était pas un drame de perdre là-bas. Et on a vu que, sans pression, on était capable de faire de grandes choses, de jouer notre jeu. C’est ça le problème. On se met beaucoup trop de pression, ça ne nous aide pas du tout. Il faut nous enlever ça de la tête et jouer comme on sait faire. »

« Ça peut vite flancher »

Face à l’OL, un autre candidat au titre, on peut penser que le prétendant au maintien jouera de nouveau libéré. « J’espère, a confirmé Ludovic Blas. De mon côté je joue sans pression et j’espère qu’on le fera tous. Il ne faut pas qu’il y en ait un qui montre un signe de faiblesse, sinon ça peut vite flancher. On est fragile en ce moment, il faut se soutenir et tirer les autres vers le haut, d’Alban (Lafont) jusqu’à Randal (Kolo Muani) devant. C’est important. » Avec deux points de retard sur le barragiste Nîmes, Nantes a tout intérêt à retrouver sa forme parisienne.