FCN : Champion d’Europe et du monde, Kombouaré méprise Longoria

FCN : Champion d’Europe et du monde, Kombouaré méprise Longoria

En critiquant les entraîneurs et la formation française, le président de l’Olympique de Marseille Pablo Longoria a provoqué la colère des coachs de Ligue 1. A commencer par le Nantais Antoine Kombouaré.

Pablo Longoria prend cher cette semaine. Après avoir critiqué le travail réalisé à la formation en France, le président de l’Olympique de Marseille s’est attiré les foudres des coachs de Ligue 1. De Bruno Genesio à Rudi Garcia, en passant par Raymond Domenech, de nombreux techniciens ont exprimé leur désaccord avec le dirigeant marseillais. Mais la réaction la plus étonnante vient sans doute de Nantes, où Pablo Longoria a eu droit au mépris d’Antoine Kombouaré.

« C’est qui Pablo Longoria ? »

« Si j'ai vu les propos de Pablo Longoria ? Non, pas du tout. C'est qui Pablo Longoria ? (Le journaliste lui répond) Ah OK. Et depuis quand il est président ? Moi je ne lui réponds pas, j'ai un travail à faire, a réagi le coach des Canaris. Aujourd'hui, ce qui m'intéresse c'est le FC Nantes. Il est libre de tenir les propos qu'il veut. Je n'ai même pas entendu et je n'ai pas envie de savoir ce qu'il dit, ça ne m'intéresse pas. Nous, on sait simplement qu'on est champions du monde avec Didier Deschamps. Et puis on a le record de Ligue des Champions consécutives. C'est Zidane ? Je crois que c'est ça. Voilà, c'est bon, on a répondu. »

Une réponse sèche et similaire à celle de Frédéric Antonetti, qui a sorti un dossier sur l’Espagnol. « Qu’est-ce qu’il a fait lui dans sa vie ? Je veux bien écouter Ancelotti, Tuchel, Kovac, les grands joueurs qui ont connu des grands championnats, tout ça j’accepte. Mais Longoria... Un dirigeant de Valence l’a traité de lâche et de menteur, je ne serais pas très fier qu’on dise ça sur moi, a répondu l’entraîneur du FC Metz. Lui, il sait faire un entraînement ? Qu’est-ce que vous voulez discuter avec des gens comme ça ? » Autant dire que Pablo Longoria recevra un accueil hostile dans les différents stades de Ligue 1.