ASM : Il ne veut pas taper sur Henry, mais il le fait quand même

ASM : Il ne veut pas taper sur Henry, mais il le fait quand même

Photo Icon Sport

Interrogé sur les mauvais résultats de l'AS Monaco cette saison, Jean-Luc Ettori pointe du doigt cette grosse erreur réalisée par les dirigeants.

Le 11 octobre dernier, alors que son équipe n'avait remporté qu'un seul de ses douze premiers matchs, Leonardo Jardim a été poussé dehors à Monaco. Un peu à court d'idées et fatigué par le retour d'un nouveau cycle, un an seulement après le titre de champion de France, l'entraîneur portugais était peut-être finalement à bout. Afin de relancer une nouvelle dynamique, l'ASM a donc fait appel à Thierry Henry. Sauf que la mayonnaise n'a pas bien pris, Monaco étant bon avant-dernier de la L1 après son revers contre la lanterne rouge guingampaise samedi (0-2). De quoi remettre en cause le choix de la direction du Rocher de donner son banc de touche au champion du monde 1998 ? Jean-Luc Ettori le pense, et le clame haut et fort.

« L’erreur, c’est d’avoir laissé partir Jardim. Même si on le sentait en difficulté, c’est un gars qui a de la bouteille et qui pouvait rattraper les choses. Thierry Henry, il ne s’agit pas d’un mauvais choix, mais il a été trop prématuré. Jardim est parti dans la précipitation et Thierry Henry est arrivé dans l’urgence. Je ne veux pas lui taper dessus, mais Titi a manqué d’humilité. Ce n’est pas parce que tu connais le football que tu peux entraîner et que tu connais la Ligue 1. La L2 ? Il faut qu’ils y pensent et qu’ils se le mettent dans la tête. Sinon, ils y vont tout droit. Parce que si le club et le groupe ne se trouvent pas habités par ça en interne, ils ne trouveront pas cette motivation à l’extérieur. En Principauté, dès que tu sors du stade Louis-II, tu redeviens anonyme. Rien ne te pousse. Il n’y a aucune pression. Des fois, c’est bien. D’autres fois, comme en ce moment, ça ne l’est pas. C’est pour ça qu’il faut se montrer très vigilant », a prévenu, dans L’Equipe, l'ancien gardien monégasque, qui valide donc le fait que l'arrivée de Franck Passi en tant qu'adjoint va apporter un vrai plus au Monaco d'Henry. L'ancien coach de l'OM et du LOSC devra en tout cas guider ses nouveaux joueurs vers le bon chemin, celui du maintien.