Vente OM : Al-Walid ben Talal n'est plus dans le coup !

Vente OM : Al-Walid ben Talal n'est plus dans le coup !

Si une vente de l’OM se concrétise dans les semaines à venir, cela ne devrait pas concerner Al-Walid ben Talal.

Depuis de longs mois, le prince saoudien de 67 ans est associé à l’Olympique de Marseille dans le cadre d’une éventuelle vente du club par Frank McCourt. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses théories ont vu le jour au sujet de l’intérêt d’Al-Walid Ben Talal pour l’OM mais à en croire les informations divulguées par le magazine Challenges, il est désormais clair que le natif de Djeddah ne rachètera pas le club phocéen. En effet, malgré son attachement à la France et plus particulièrement à la ville de Marseille pour des raisons familiales, Al-Walid Ben Talal n’a aucunement l’intention de racheter un club de football en France. La piste d’une vente de Frank McCourt à l’homme d’affaires saoudien est donc en train de tomber à l’eau, ce qui ne veut pas dire que le club ne sera pas vendu.

Une piste en moins pour la vente de l'OM ?

Il y a une semaine, Romain Molina lâchait une petite bombe en confirmant l’intention de vendre l’OM de la part de Frank McCourt. « Je me suis rendu compte que ça commençait à se savoir dans le milieu que McCourt voulait vraiment, vraiment, vraiment, se barrer. Mais genre vraiment vraiment. Donc c’est à partir de là que je me suis dit que tout le monde était au courant. Aujourd’hui ça a vraiment fuité, même au club, dans un secteur du club, que si quelqu’un met l’argent, merci à tous et bonne nuit. Les noms, je les ai » a annoncé le journaliste sur sa chaîne YouTube. Visiblement, Al Walid Ben Talal ne fait donc pas partie des potentiels acheteurs de l’Olympique de Marseille. Il l'était pourtant en 2020, quand il avait demandé à son conseiller d'affaire de se renseigner sur la possible vente de l'OM, avant de se faire rembarrer par Frank McCourt. En attendant, le président phocéen Pablo Longoria prépare son mercato comme si de rien n’était. Avec un peu plus de moyens financiers que la saison dernière grâce à la qualification de l’OM en Ligue des Champions.