Tapie : « Dehors le guignolo Bielsa ! »

Tapie : « Dehors le guignolo Bielsa ! »

Photo Icon Sport

Déjà bien énervé dans un entretien accordé à l’Equipe au sujet des propos de Marcelo Bielsa, Bernard Tapie est encore monté dans les tours au micro d’I-Télé. Pour l’ancien patron de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur argentin est tout simplement indéfendable, Tapie rappelant que les glorieux ainés de Bielsa à l’OM avaient toujours eu du respect pour le club phocéen. Et ce n’est pas le cas de Marcelo Bielsa fulmine Bernard Tapie.

« Vincent Labrune est assez grand pour se défendre, mais là Bielsa est dans un club dont le palmarès n’est pas comparable au sien. Donc faut qu’il redescende sur terre, qu’il dégonfle la tête et qu’il ne pense pas avoir tous les droits. Il a responsabilité de bien faire fonctionner un club qui a un passé, une histoire et là il veut détruire ça en une conférence de presse…Les problèmes qu’il a avec Labrune existent peut-être, mais ça se règle entre eux deux. Et ensuite s’ils ne sont pas d’accord, ils en tirent les conséquences (…) Il commence à flinguer les jeunes joueurs alors qu’il ne les a pas vus ! Cela n’a jamais existé à l’OM ou dans un autre grand club (…) Avec moi ce problème n’existerait pas, il n’aurait pas fait cette déclaration. La hiérarchie est apparemment inversée à l’OM, il se croit tout permis ! J’ai eu Beckenbauer comme entraineur et nous avons eu des différents sérieux, on les a réglés entre nous. Il n’a jamais fait de déclarations tapageuses alors que Monsieur Beckenbauer a un autre palmarès à faire valoir que ce mec-là. Donc dehors ! Va faire la leçon aux autres, et tu ne salis pas ce club. C’est d’autant plus regrettable que l’effectif n’est pas mal, que son travail était très très bien et qu’il y avait tout pour faire une belle saison. Pourquoi a-t-il besoin de faire le guignolo ?…Dehors monsieur ! Vous imaginez Laurent Blanc ou José Mourinho faire un truc comme ça ? Non ça n’existe pas », a lancé à Pascal Praud un Bernard Tapie déchaîné et qui ne digère pas que l’image de l’OM soit écornée par cette polémique.