OM : Une phrase codée pour un mercato d'enfer à Marseille ?

OM : Une phrase codée pour un mercato d'enfer à Marseille ?

Photo Icon Sport

André Villas-Boas n’a peut-être pas un palmarès monstrueux comme entraîneur, mais c’est une évidence le technicien portugais de l’Olympique de Marseille est un as de la communication. Avant la réception de Strasbourg dimanche soir au Vélodrome, AVB a répété qu’il était à l’OM pour ramener le club phocéen sur le podium de la Ligue 1, et donc en Ligue des champions, et que si ce n’était pas le cas en fin de saison il en tirerait les conséquences qui s’imposent. Mais l’entraîneur de l’OM a également expliqué que dans le sprint derrière le PSG, qui semble déjà intouchable, tout allait se jouer en février-mars et que c’est à ce moment-là que les joueurs marseillais devaient être au top.

Pour Jonatan MacHardy, il est évident que cette déclaration rusée d’André Villas-Boas a un but que le consultant de RMC dévoile. « Je trouve que ses arguments tiennent et en plus en disant que tout va se jouer en février mars avril, il envoie un message très clair. Je pense que c’est subtilement une façon de mettre la pression sur ses dirigeants pour avoir des renforts lors du mercato cet hiver », explique Jonatan MacHardy, qui donne une très bonne note à André Villas-Boas. Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud ont cependant, eux, des impératifs économiques que le coach portugais connaissait bien en signant à l’Olympique de Marseille. Reste à trouver un juste milieu entre prudence et ambition.