OM : Tudor a des idées pour révolutionner le foot français

OM : Tudor a des idées pour révolutionner le foot français

Icon Sport

Avant la reprise de la Ligue 1, Igor Tudor a partagé ses idées pour améliorer le football français. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille milite notamment pour l’instauration d’un nouveau temps de jeu effectif.

Et si l’arbitrage de la Coupe du monde 2022 inspirait les championnats ? Au Qatar, les officiels ont reçu pour consignes de rallonger le temps additionnel, de ne pas trop interrompre le jeu ou de réduire le nombre de cartons rouges. De quoi alimenter les réflexions des acteurs de la Ligue 1. Du côté de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur Igor Tudor aimerait que l’assistance vidéo intervienne plus souvent. Mais surtout, le Croate milite pour des matchs de deux fois 30 minutes de temps de jeu effectif.

Tudor propose des périodes de 30 minutes

« Je suis toujours favorable à l'amélioration dans le football. Mais malheureusement, les changements arrivent toujours tardivement, il faut du temps pour accepter ces changements, a regretté le coach marseillais. S'il pouvait y avoir deux périodes de 30 minutes de temps de jeu effectif, je pense que ce serait beaucoup mieux, on résoudrait beaucoup de problèmes parce que toutes les pauses que l'on voit, les exagérations... Ça ne servirait plus à rien. Maintenant on voit de plus en plus d'acteurs sur le terrain pour perdre du temps, c'est vraiment inutile. »

« En France, ce que j'aimerais voir davantage, c'est l'utilisation de la VAR, a également réclamé Igor Tudor. Dans nos matchs, jamais un arbitre a été rappelé par la VAR, c’est quelque chose qui est inconcevable si on a la technologie pour le faire. Deux ou trois erreurs auraient pu être évitées si la VAR avait été appelée. A moins que les arbitres assistants soient sûrs d'eux, je trouve ça vraiment étrange. Le dernier exemple est à Monaco avec le penalty de Balerdi. C’est le seul point sur lequel je trouve qu’il serait bien d’avoir des améliorations. » En fonction des décisions prises, le technicien pourrait vite changer d'avis sur cet outil.